Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Ils se sont réunis au Palais de Justice à Montréal

Des avocats de l’aide juridique de Lanaudière en grève aujourd’hui

durée 15h30
27 juin 2022
Marie-Eve Buisson
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Marie-Eve Buisson, Journaliste

Des avocats de l'aide juridique du public et du privé unissent leurs voix aujourd'hui, devant le Palais de justice à Montréal, pour demander au ministre de la Justice du Québec, Simon Jolin-Barette, d'intervenir rapidement afin d'assurer la stabilité de l'accès à l'aide juridique. 

Ce sont donc les avocats de l'aide juridique de Montréal-Laval, des Laurentides et de Lanaudière ainsi que du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie, syndiqués à la CSN, qui sont tous en grève aujourd'hui pour exiger le maintien de la parité avec les avocats de la Couronne. Des représentants de toutes ces régions sont venus manifester devant le Palais de justice de Montréal.

Des avocats en pratique privée, qui refusent de faire avancer leurs mandats de l'aide juridique pour une période de deux jours, étaient à leurs côtés, à Montréal, pour demander une révision urgente des tarifs qu'ils reçoivent pour les mandats de l'aide juridique.

Les avocats de l'aide juridique n'acceptent pas de s'entendre sur de nouvelles conditions de travail tant que celles-ci n'assurent pas clairement le maintien de la parité avec les avocats de la Couronne.

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) mentionne que ceux-ci ont obtenu des augmentations de 10 % sur quatre ans, alors que le gouvernement n'offre que 6 % sur trois ans aux avocats de l'aide juridique. «On croyait pourtant le dossier de la parité réglé depuis 2019», expliquent les membres du CSN.

« Pour le moment, le Conseil du trésor fait de vagues promesses et nous demande un acte de foi plutôt que d'offrir un engagement clair », déplore Justine Lambert-Boulianne, présidente du Syndicat des avocates et avocats de l'aide juridique de Montréal et de Laval.

Selon CSN, le maintien d'une disparité de traitement rendra très difficile le maintien d'un réel accès à la justice pour toutes les personnes qui ont besoin de l'aide juridique.

«Parmi ces personnes, notons entre autres les victimes de violence conjugale ou sexuelle, les jeunes vulnérables et les groupes autochtones. Pour chacun de ces groupes, le gouvernement a pris de nouveaux engagements (Rebâtir la confiance, Commission Laurent) pour lesquels les avocates et avocats de l'aide juridique jouent déjà ou devront bientôt jouer un rôle encore plus grand», ajoutent les membres de CSN.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


11 août 2022

Les bioplastiques attirent des milliards de dollars en investissements

Au moment où la planète est de plus en plus troublée par l'impact négatif persistant sur l'environnement des plastiques fabriqués par les usines pétrochimiques, des entreprises investissent des milliards de dollars pour accélérer la production de plastiques à partir de produits naturels et renouvelables qui pourront être compostés en toute sécurité ...

11 août 2022

Les Canadiens tiennent plus à leur langue qu'à leurs autres identités

Un nouveau sondage révèle que plus de Canadiens déclarent un fort attachement à leur langue principale qu'à tout autre marqueur d'identité, y compris le pays en tant que tel. L'enquête menée par la firme Léger pour l'Association d'études canadiennes précise que 88 % des répondants ont déclaré un fort sentiment d'attachement à leur langue ...

10 août 2022

Interdiction de plastiques à usage unique: les fabricants contestent en cour fédérale

Plus d'une vingtaine de fabricants de produits en plastique demandent à la Cour fédérale de mettre fin au plan d'Ottawa visant à interdire plusieurs articles à usage unique, notamment les pailles, les ustensiles et les contenants en polystyrènede repas à emporter. Il s'agit de la deuxième contestation devant les tribunaux d'un regroupement de ...