Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

31 signalements par jour

Une augmentation majeure de signalements à la DPJ dans Lanaudière

durée 18h00
16 juin 2022
Marie-Eve Buisson
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Marie-Eve Buisson, Journaliste

Une hausse considérable du nombre de signalements traités par la DPJ au Québec a été observée lors de la rédaction du 19e bilan annuel des directeurs de la protection de la jeunesse et des directeurs provinciaux. 

Dans la région de Lanaudière en 2021-2022, la DPJ a traité 11 384 signalements, et de ce nombre 3579 signalements ont été retenus pour évaluation.

«Pour résumer, les professionnels qui ont traité les signalements ont déterminé que dans 3979 situations, nous devions aller plus loin que de faire quelques vérifications téléphoniques ou quelques vérifications sur le terrain», détaille Sylvie Lacoursière, directrice de la protection de la jeunesse de Lanaudière.

Au Québec, 132 632 signalements ont été traité comparativement à 117 904 l’an dernier, ce qui représente une augmentation de 12,5 %. Cela démontre aussi qu'il y a une moyenne de 363 situations d’enfants signalées par jour au Québec, soit 40 de plus que l’an dernier.

Comparativement à l'ensemble de la province, cela signifie qu'en 2021-2022 il y a eu 31 signalements par jour dans Lanaudière qui ont été traité. 

«À chaque année, le nombre de signalements augmente et ce n'est pas qu'une mauvaise nouvelle, car plus s'il y a plus de gens qui nous contactent, cela veut dire qu'il y a plus de gens qui observent et qui s'assurent que les enfants sont en sécurité», explique Sylvie Lacoursière.

La directrice de la protection de la jeunesse mentionne également que le niveau de pauvreté. la réalité socio-économique d'un territoire et le contexte de la pandémie peuvent aussi expliquer les hausses de signalements.

«Depuis la pandémie, on a une augmentation aussi dans le suivi psychologique pour les enfants qui ont vécu de la détresse dans ces deux dernières années-là», ajoute-t-elle.

Dans Lanaudière, la principale cause des signalements à la DPJ est l'abus physique pour 32.6 % des situations. La zone du sud de la région serait le plus sévèrement touchée. 

La deuxième cause dans Lanaudière est la négligence dans 20.4 % des cas. C'est la problématique qui se retrouve partout à travers la province.  

«Écoutons les enfants et les adolescents»

Les directeurs de la protection de la jeunesse et directeurs provinciaux (DPJ-DP) partout au Québec souhaitent dans ce bilan donner la parole aux enfants et aux adolescents, les écouter, les mettre à l’avant-plan en tant que premiers artisans de leur développement.

C'est pourquoi le thème pour ce bilan est J'aimerais vous dire, pour donner l'opportunité aux jeunes de dire ce qu'ils ont besoin.

Cette année, les DP présentent différents programmes novateurs en place au Québec et qui ont déjà un réel impact pour soutenir le plein développement des enfants de différents âges dans différents domaines de leur vie.

Les DPJ désirent être la voix de ces jeunes et faire valoir qu’il y a encore beaucoup à faire.

Statistiques provinciales 2021-2022

• Les directrices et les directeurs de la protection de la jeunesse (DPJ) ont traité 132 632 signalements au cours de l’année 2021-2022, comparativement à 117 904 l’an dernier, ce qui représente une augmentation de 12,5 % et une moyenne de 363 situations d’enfants signalées par jour au Québec, soit 40 de plus que l’an dernier.
• Nombre de signalements retenus : 43 688. C’est une baisse des signalements retenus de 2,3 %, comparativement à l’exercice 2020-2021.
• Le taux de rétention des signalements est de 33 %. L’an dernier, il était de 37,9 %.
• Les signalements proviennent, encore cette année, en majorité des employés d’organismes publics (34 %), les proportions n’ayant presque pas bougé par rapport aux années précédentes.
• Le principal milieu de vie des enfants pris en charge par le DPJ est toujours le milieu familial (53,7 %). On constate encore cette année qu’une plus grande proportion d’enfants demeure auprès d’une personne significative (14,7 %).

Statistiques régionales 2021-2022

Dans la dernière année, sous la direction de madame Sylvie Lacoursière, DPJ-DP de Lanaudière, 11 384 signalements ont été traités, comparativement à 9 658 en 2020-2021.

Parmi les signalements traités, 3 579 ont été retenus pour évaluation, soit 31,4 %. Au total, 563 adolescents contrevenants ont reçu les services de la DPJ au regard de la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents, comparativement à 493, l’an dernier.
 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Un printemps qui s'annonce clément, selon les prévisions de MétéoMédia

Le printemps fera le bonheur des amoureux de l'été, mais risque de décevoir les adeptes de sports d'hiver alors que les températures s'annoncent plutôt clémentes pour une bonne partie du Québec et de l'Ontario, selon les prévisions de MétéoMédia. Les amateurs d'activités hivernales ne devraient pas fonder trop d'espoir sur les prochaines semaines ...

durée Hier 18h00

Pannes: Hydro-Québec veut inverser la tendance dès cette année

Au moment où les changements climatiques mettent son réseau électrique à rude épreuve, Hydro-Québec s’est donné l’objectif de réduire le nombre de pannes de 35 % d’ici 7 à 10 ans. La société d’État veut que ce nombre baisse dès cette année.  Hydro-Québec vise une baisse de 1 % en 2024. «Ça ne paraît pas beaucoup, mais si on regarde dans les ...

durée Hier 9h00

Imposition des dédommagements pour Phénix: entente entre Revenu Canada et l'AFPC

Une entente est finalement intervenue entre l'Agence du revenu du Canada et l'Alliance de la fonction publique du Canada concernant l'imposition des dédommagements versés pour les ratés du système de paie Phénix. Le grand syndicat pancanadien de fonctionnaires se battait depuis longtemps pour que ce dédommagement versé aux travailleurs victimes ...