Publicité
1 février 2020 - 15:12

Texte commandité

Comment entretenir sa toiture en hiver au Québec?

 

Pour éviter les mauvaises surprises et les effondrements soudains, il est très important de déneiger sa toiture au Québec. Cependant, l’entretien d’un toit demande plus qu’une pelle et un peu de sueur. C’est un travail qui doit être pris au sérieux pour éviter les accidents fâcheux et les bris.

Choisir le bon équipement pour déneiger sa toiture

Pour déneiger sécuritairement un toit, il est important de bien s’équiper. La technique la plus sûre consiste à utiliser une pelle en plastique dotée d’un manche télescopique pour retirer la neige à partir du sol. Cet outil permet de s’assurer que la neige ne tombe pas sur des piétons tout en évitant de se mettre soi-même dans une position dangereuse.

Par contre, si vous devez absolument grimper sur votre toit, des précautions doivent être prises. Tout d’abord, les échelles doivent dépasser d’au moins 30 cm la bordure du toit et une personne doit la tenir. Ensuite, si le toit possède une pente, il est préférable d’utiliser un harnais pour éviter les chutes. Finalement, si votre toit présente des particularités qui rendent dangereuse la manœuvre de déneigement, considérez sérieusement la possibilité d’engager une compagnie professionnelle de déneigement de toiture.

Pour choisir la bonne pelle, un mot d’ordre est à retenir : éviter le métal. Optez plutôt pour des outils en plastique. De plus, même s’il y a une accumulation de glace, l’utilisation de grattoirs et de pics n’est pas recommandée.

Comment bien déneiger sa toiture

La première étape pour bien déneiger son toit consiste à choisir la bonne journée. Il ne doit pas avoir beaucoup de vent et idéalement, il ne neige pas. Selon plusieurs sources, une accumulation de plus de 60 cm peut causer des dommages importants. Par ailleurs, la neige devrait être retirée avant un épisode de redoux pour éviter l’accumulation de glace.

Ensuite, avant de larguer la neige sur le sol, vous devez délimiter une zone pour éviter qu’un piéton n’en reçoive sur la tête. Il faut également éviter les accumulations temporaires sur une partie du toit. Il est préférable de pelleter directement la neige vers votre terrain ou le trottoir pour ne pas créer de points de pression inutile.

Pour ce qui est de la technique de pelletage, il ne faut pas gratter pour ne pas abîmer le revêtement du toit. Pour les toits en bardeaux et en tuiles, le déneigement doit obligatoirement se faire dans le sens des plaques pour ne pas les arracher.

Finalement, la glace fait également partie des éléments indésirables. Même si les longs glaçons qui pendent d’un toit sont jolis, ils pèsent lourd sur la charpente. Ainsi, il est important de retirer les barrières de glace qui se forment en bordure des toits et des gouttières.

L’entretien du toit représente une étape importante l’hiver, mais des inspections doivent être faites à l’automne et au printemps pour repérer les dommages et les potentielles fuites d’eau.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.