Publicité
30 janvier 2020 - 09:00

Dans le cadre de la Loi 34 qui simplifie l'établissement des tarifs d'électricité

Hydro-Joliette précise les modalités de remboursement aux abonnés actuels et anciens

Par Salle des nouvelles

Le gouvernement du Québec adoptait en décembre dernier la Loi 34 visant à simplifier le processus d’établissement des tarifs de distribution d’électricité. En conséquence, tout comme les clients d’Hydro-Québec, les abonnés d’Hydro-Joliette ayant reçu au moins une facture en 2018 ou 2019 seront admissibles au crédit.

Les modalités du calcul de remboursement seront les mêmes que celles mises en place par Hydro-Québec. Les personnes qui sont toujours abonnées au service d’Hydro-Joliette seront ainsi créditées automatiquement sur une facture à recevoir d’ici la fin mai 2020.

Cependant, les personnes qui ne sont plus abonnées à Hydro-Joliette, mais qui ont reçu au moins une facture en 2018 ou 2019, doivent obligatoirement remplir le formulaire de demande de crédit pour communiquer leur nouvelle adresse postale et les informations relatives à leur(s) ancien(s) compte(s). Le formulaire de demande de crédit est disponible sur le site internet de la Ville de Joliette ou au comptoir d’accueil de l’hôtel de ville.

Dans le cas des dossiers impayés, tout comme le fait Hydro-Québec, le crédit servira en tout ou en partie à d’abord acquitter le solde dû. S’il reste une somme à verser de plus de 10 $, un chèque sera acheminé par la poste.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.