Publicité
31 mai 2019 - 14:00

Mise en place d’une capsule temporelle pour souligner les 50 ans du Cégep à Joliette

Par Salle des nouvelles

Afin de clore les festivités entourant son 50e anniversaire, le Cégep à Joliette a procédé à la mise en place d’une capsule temporelle le 28 mai dernier. Plusieurs membres de la direction et du personnel se sont regroupés pour immortaliser ce moment.

La capsule temporelle contient divers éléments significatifs de l’année 2018-2019 : des cahiers de programme, de la monnaie, un chandail de l’une des équipes sportives du cégep, des photos des membres du personnel, un livre écrit par une enseignante, une rétrospective de l’année 2018- 2019, une copie de l’infolettre du cégep et le journal du 27 mai 2019. Le message inscrit sur la capsule est le suivant : « En souvenir du 50e du Cégep régional de Lanaudière à Joliette en 2018- 2019, nous léguons aux futures générations des traces de notre passage au Cégep à Joliette. »

« L’idée de la capsule temporelle était de léguer aux futurs étudiants et membres du personnel qui fréquenteront le cégep dans 50 ans, en 2068-2069, des objets leur démontrant ce qu’était le Cégep à Joliette en 2018-2019. Cette réalisation a été rendue possible grâce à la participation de notre département de Génie civil, à qui nous avons fait appel pour créer une capsule durable en ciment » souligne Hélène Bailleu, directrice du Cégep à Joliette.

Rappelons que c’est à l’automne 1968 que le Cégep à Joliette accueillait ses premiers étudiants. Diverses activités ont ainsi eu lieu tout au long de l’année pour souligner les 50 ans du Cégep à Joliette dont la plantation symbolique d’un arbre et l’organisation d’un spectacle de musique traditionnelle mettant en scène d’anciens étudiants.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.