Publicité

5 novembre 2020 - 13:51 | Mis à jour : 13:51

Programme ACCES-Cannabis

Perquisitions et arrestation en matière de stupéfiants à Saint-Jacques

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Les policiers du poste de la MRC Montcalm, avec la collaboration de la Division des enquêtes sur le crime organisé Rive-Nord de la Sûreté du Québec, ont procédé à une arrestation et trois perquisitions en matière de stupéfiants, le 26 octobre dernier, à Saint-Jacques.

Un homme de 64 ans a été arrêté sur place. Ce dernier a été libéré et doit revenir au Palais de justice de Joliette à une date ultérieure.

Il pourrait faire face à des accusations relativement à de la possession et de la production de cannabis, du trafic de stupéfiants ainsi qu’à des accusations en vertu de la Loi concernant l’impôt sur le tabac.

Au cours de cette opération, les policiers ont saisi :
- Plus de 2.7 kilos de cocottes de cannabis;
- Plus de 400 grammes de haschich;
- Plus de 110 grammes de cannabis transformé (wax);
- Plus de 100 grammes de cocaïne;
- Plus 1 100 comprimés de méthamphétamines
- Plus de 800 cigarettes de contrebande;
- Près de 40 000 $ en argent canadien;
- Un véhicule saisi comme bien infractionnel;
- Du matériel servant à la production de cannabis.

L’opération a été effectuée en cohérence avec la Stratégie provinciale de lutte au crime organisé ainsi qu’avec le programme ACCES-Cannabis, qui a pour mission de diminuer l’accessibilité du cannabis illicite sur le marché québécois, notamment chez les jeunes, et à diminuer la concurrence déloyale des producteurs et trafiquants illégaux faite à la SQDC.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.