Publicité

20 janvier 2020 - 09:00

Dans les régions des Laurentides et Lanaudière

Série de vols dans des boîtes postales communautaires

Par Salle des nouvelles

Les policiers de la Sûreté du Québec sollicitent la collaboration des citoyens afin de contrer les vols de courrier commis dans des boîtes postales communautaires de Lanaudière et des Laurentides. Un certain comportement doit être adopté si vous apercevez une personne suspecte dans votre secteur.

En effet, la police recommande de noter une brève description de la personne suspecte: le sexe, l’âge approximatif, l’habillement et les signes particuliers, tels que les tatouages, cicatrices, vêtements ou accessoires. Pour les véhicules suspects, relevez en premier lieu le numéro de la plaque d’immatriculation, ainsi que la couleur, la marque et le modèle et composez le 911 le plus rapidement possible.

Si vous avez été victime d’un vol de courrier : portez plainte à votre service de police, ils vous donneront des instructions concernant la protection de la scène et ils pourront colliger de l’information qui pourrait les mener à l’auteur du crime.

Quelques conseils de prévention de base ont été diffusés par la police afin de protéger le courrier. Les voici :

  •  Récupérez votre courrier chaque jour;
  • En votre absence, demandez le service de retenue du courrier de Postes Canada jusqu’à votre retour;
  • Lorsque vous déménagez, remplissez le formulaire de changement d’adresse de Postes Canada. Fournissez votre nouvelle adresse aux institutions financières et autres entreprises avec lesquelles vous faites affaire;
  •  Si votre courrier n’arrive pas, communiquez avec les expéditeurs pour vérifier qu’ils ont votre adresse exacte. Signalez le problème au Service à la clientèle de Postes  Canada;
  • Déchiquetez les documents qui contiennent des renseignements financiers personnels, comme les relevés et les offres de carte de crédit.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.