Publicité
1 juin 2019 - 11:04

Texte commandité

3 litiges de copropriété les plus fréquents

Par Texte Commandité

Opter pour une copropriété est souvent une idée intéressante pour des gens souhaitant vivre en ville à moindre coût. Bien que ce soit une solution préférable à la location d’un appartement puisque vous devenez propriétaire de votre résidence, vous devez quand même vous adapter à vos voisins et faire des efforts pour vivre adéquatement dans le même bâtiment qu’eux. Vous devrez vous soumettre à certaines règles propres à la copropriété que vous occuperez. Par contre, comme vous respecterez ces règlements, vous êtes en droit d’exiger que les autres fassent de même. S’ils ne le font pas, vous devrez contacter un avocat en droit de la construction pour régler la situation. Voici 3 types de litiges qui sont fréquents lorsque l’on intègre une copropriété.

La nuisance sonore

Le bruit excessif est l’un des désagréments les plus importants lorsque l’on n’habite pas une maison détachée. Il peut être causé par des enfants ou des animaux qui courent constamment, de la musique trop forte, des répétitions de musique, la télévision trop forte, des gens qui crient fréquemment, etc. Évidemment, il est nécessaire de faire attention pour ne pas déranger ses voisins. Par contre, il est aussi nécessaire de comprendre que l’on n’est pas seul et qu’il est normal que vous entendiez certains bruits quotidiens chez vous. Par contre, si ceux-ci sont excessifs et dérangeants, c’est considéré comme un litige et vous êtes en droit de demander à votre voisin de corriger la situation et d’entamer des procédures judiciaires s’il ne le fait pas.

Les usages abusifs

Les usages abusifs concernent l’aspect esthétique extérieur de la propriété et des zones communes. Il est évident que les résidents doivent demander l’accord des voisins avant de procéder à un changement drastique de l’aspect extérieur de la résidence. L’installation d’une corde à linge, d’une véranda, de nouveaux luminaires extérieurs ou de fenêtres sont tous des exemples de décisions qui doivent se prendre en groupe pour s’assurer de la cohérence et du respect de l’apparence extérieure existante.

Encombrement des zones communes

Un bloc comprend plusieurs zones partagées par les résidents comme les corridors, l’entrée, la cour, etc. Ces zones se doivent d’être adéquatement aménagées et l’aménagement se doit d’être respecté par les propriétaires. Par exemple, quelqu’un qui laisserait un vélo dans le corridor pourrait nuire à la circulation et même devenir dangereux en cas de besoin d’évacuation rapide. C’est principalement une question de respect pour ses voisins et leur confort.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.