Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Il avait été aperçu dans la municipalité de Saint-Liguori

Un ours noir a été abattu hier dans la Ville de Charlemagne

durée 18h00
15 juillet 2022
Marie-Eve Buisson
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Marie-Eve Buisson, Journaliste

Un ours noir a été abattu hier dans la Ville de Charlemagne par les agents de la faune.

L'animal avait été aperçu mardi dernier par plusieurs citoyens dans la municipalité de Saint-Liguori. Sa présence avait été signalée aux agents de la faune sur l'heure du dîner, tout près du domaine du Villageois et du rang de l'Église.

C'est hier que la Ville de Charlemagne a mis en garde ses citoyens face à la présence de l'ours noir sur leur territoire.

« La présence d'un ours adulte a été signalée par le SPVR dans le secteur de la Presqu'Ile. L'ours est actuellement localisé et confiné sur le terrain du concessionnaire automobile Volkswagen. Le SPVR assure la surveillance de l'animal dans l'attente des représentants de la faune », a-t-on pu lire sur la page Facebook de la Ville.

Quelques heures plus tard, le périmètre de sécurité établi en lien avec la situation était levé.

« C’est avec tristesse que nous avons appris que l’ours présent sur le territoire a été abattu par les agents de la faune », a annoncé la Ville sur leur page Facebook.

Pourquoi avoir abattu l'animal?

Selon le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, l’ours était dans un secteur résidentiel, ce qui n’est pas son habitat naturel. Les agents ont tenté à deux reprises d’immobiliser chimiquement l’ours, sans succès. En raison du risque élevé que représentait cette situation pour la sécurité de la population, la décision d’euthanasier l’animal a été prise.

« La décision d’abattre un animal n’est jamais prise de gaieté de cœur. Avant qu’une telle décision ne soit prise, d’autres solutions sont d’abord analysées par les équipes responsables des opérations. Assurer la sécurité de la population et des équipes responsables des opérations doit en tout temps demeurer notre priorité, et c’est dans ce souci que cette décision de dernier recours a été prise », expliquent les agents de protection de la faune.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


L'homme aurait menacé un élu provincial

La Sûreté du Québec demande l’aide de la population afin de retrouver Julien Verreman-Chapdelaine, 33 ans, de la Montérégie, recherché en vertu d’un mandat d’arrestation en lien avec des événements survenus en décembre 2020. Entre le 3 et le 7 décembre 2020, monsieur Verreman-Chapdelaine aurait proféré des menaces envers un élu provincial. À la ...

La Cour suprême tranchera sur l'interdiction de cultiver du cannabis à domicile

La Cour suprême du Canada doit se prononcer vendredi sur la constitutionnalité d'interdire la culture de plants de cannabis à domicile au Québec.  La décision concerne une affaire portée pour la première fois devant les tribunaux en 2019 par Janick Murray-Hall. L'avocat de M. Murray-Hall a fait valoir que l'interdiction du Québec de posséder ...

Appel à la population pour retrouver Bruno Perreault

La Sûreté du Québec demande l’aide du public pour retrouver Bruno Perreault, 25 ans, de Joliette. Il a été vu pour la dernière fois le 10 avril à Joliette, par la personne qui l’y a reconduit. Il était parti de St-Côme-Linière, en Beauce. Ses proches ont des raisons de craindre pour sa santé et sa sécurité. Description Taille : 1,83 m (6 ...