Publicité

28 octobre 2021 - 10:00 | Mis à jour : 12:03

Joliette

Une nouvelle murale à Joliette

Par Salle des nouvelles

Si vous passez au centre-ville de Joliette, vous remaquerez une nouvelle murale extérieure fièrement installée sur la Place de la Fresque (place de l’ancien cinéma).

Cette grande murale extérieure est une reproduction de l’œuvre Awin kirano ! de l’artiste multidisciplinaire Marie-Claude Néquado. L’artiste Atikamekw-Nehirowisiw originaire de Manawan propose dans ce corpus un regard sur la transmission intergénérationnelle ainsi qu’une exploration de l’identité culturelle, de l’histoire familiale et de l’éducation autochtone.

Elle nous ouvre une fenêtre sur les réalités des Atikamekw aujourd’hui. Marie-Claude Néquado a reçu dernièrement le prix Artiste autochtone des Grands Prix de culture Desjardins, édition 2021.

Ce projet de valorisation de la culture atikamekw a été mis sur pied par Manon Bédard, enseignante au Collège Ahuntsic et résidente de Joliette, afin de lutter contre le racisme et créer des rapprochements entre les Atikamekw de Manawan et les citoyens de Joliette, motivée par une profonde indignation suite à la mort tragique de Joyce Echaquan à l’hôpital de Joliette en septembre 2020.

Le projet Awin kirano-qui sommes-nous! comporte également un volet éducatif visant à rendre concret le concept d’identité culturelle auprès des jeunes des 2 communautés.

Un projet de couverture de roman graphique autobiographique a été proposé aux élèves de 2e année du programme de graphisme du Collège Ahuntsic ainsi qu’aux élèves d’arts plastiques sec. IV de l’école Otapi de Manawan. Les œuvres des élèves seront mis en commun pour en faire une exposition itinérante et créer d’autres occasions de découvertes et d’échanges entre eux.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.