Publicité

26 juin 2021 - 08:00

Vaccination COVID-19

Projet pilote: Se faire vacciner au son de la musique dans Lanaudière

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

Des Lanaudois ont eu l’agréable surprise de recevoir leur vaccin au son d’une musique d’ambiance puisque des prestations musicales ont eu lieu dans différents sites de vaccination les 8, 15 et 22 juin derniers.

Le duo formé de Paul Audy, à la guitare, et de Robin Boulianne, au violon et à la mandoline, s’est produit à Joliette le 8 juin ainsi que le 22 juin à Repentigny. À Terrebonne, c’est au son du violoncelle de Kateryna Bragina et du violon de Marie-Claude Martel que les gens se sont fait vacciner le 15 juin.

Ces concerts de musique classique et populaire étaient d’une durée d’environ deux heures, ce qui a pu procurer un certain plaisir aux usagers et aux employés présents.

Ces prestations s’inscrivent dans le cadre d’un projet pilote du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) lancé en mai dernier visant à offrir une soixantaine de concerts dans 20 cliniques de vaccination du Québec.

L’initiative permet à la fois aux usagers de bénéficier d’une atmosphère détendue propice à diminuer le sentiment d’anxiété lié au vaccin et aux artistes de se produire devant un public tout en contribuant à l’effort de vaccination.

Les artistes participants font partie de la Société pour les arts en milieu de santé (SAMS), un réseau de musiciens professionnels présentant des concerts sur mesure dans les milieux de santé.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.