Publicité

25 mai 2021 - 12:09

Soirée de découvertes historiques

Soirée historique sur cinq bâtiments patrimoniaux de la Ville de Joliette

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

La Ville de Joliette organise le 3 juin prochain à 19h une soirée découverte basée sur Conte-moi la pierre et la poussière qui retrace les petites histoires méconnues, les anecdotes oubliées et les secrets les plus sordides de 5 bâtiments patrimoniaux de la municipalité.

D’une pendaison à une mort subite, en passant par des livres censurés par l’Église, plusieurs découvertes seront assurément faites lors de cette soirée.

Le projet Conte-moi la pierre et la poussière est né de l'autrice lanaudoise Caroline Fortin. Après une résidence d'écriture à la Société d'histoire de Joliette, celle-ci s'est inspirée de cinq bâtiments patrimoniaux de la ville de Joliette et d'anecdotes de leur histoire pour écrire cinq courtes nouvelles.

D’ailleurs en plus de la diffusion sur les réseaux sociaux de capsules vidéo réalisées par l'agence Synop6 mettant en vedette les bâtiments patrimoniaux, les cinq textes seront imprimés sur du vinyle autocollant et collés sur le trottoir devant chaque bâtiment. Ils y resteront tout l’été 2021.

La soirée sera animée par le comédien Guillaume Regaudie et l’autrice en question, Caroline Fortin. On y offrira des lectures, des vidéos, des discussions et des échanges.

Les gens pourront donc y faire des découvertes historiques, patrimoniales, mais aussi littéraires. Les lecteurs présents seront Marie Montpetit, Mireille Asselin, Jean-Pierre Gaudet, Martine Cauchon et Guillaume Regaudie.

Pour participer, il suffit de remplir le formulaire d’inscription et un lien zoom sera envoyé quelques jours avant l’événement. https://fr.surveymonkey.com/r/6B8H96K

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.