Publicité

8 septembre 2020 - 08:00

Dans le cadre des Journées du Patrimoinre

Le patrimoine religieux à la Maison Rosalie-Cadron

Par Salle des nouvelles

Dans le cadre des Journées du patrimoine qui se tiennent ces 12 et 13 septembre, la Maison Rosalie-Cadron organise deux activités: Causerie sur Rosalie, animée par Hélène Grégoire et Exposition Sacrée expo – où le sacré côtoie le sacre.

Le samedi 12 septembre à 10h30, se tiendra à l’église St-Antoine-de-Lavaltrie, une causerie portant sur Rosalie Cadron-Jetté. Animée par Hélène Grégoire, vice-postulatrice de la cause de Rosalie à Rome, cette causerie permettra à ceux qui connaissent peu ou pas la vie de cette femme exceptionnelle de pouvoir en apprendre davantage. L’activité est gratuite, mais on doit s’y inscrire en téléphonant au 450 586-2727.

Rappelons que Rosalie Cadron-Jetté est née à Lavaltrie en 1794, a été mère de onze enfants avant de devenir, dans la cinquantaine, Mère de la Nativité en fondant la communauté des
Sœurs de Miséricorde, qui prenait soin des filles-mères. Rosalie Cadron-Jetté a été reconnue Vénérable par le pape François en 2013 et est sur la voie de la sainteté.

Exposition Sacrée expo – où le sacré côtoie le sacre

L'exposition Sacrée expo, mettra en valeur des objets du culte provenant principalement de l’église St-Antoine-de-Lavaltrie et de la Famille internationale de Miséricorde. Cette micro-exposition a pour but d’expliquer l’usage et de faire voir des objets de notre patrimoine qui sont de plus en plus inconnus, mais dont les noms sont mentionnés dans certaines circonstances sous forme de jurons...

Les visiteurs seront aussi appelés à participer à un sondage afin de déterminer quel est le sacre le plus populaire! L’exposition sera à l’affiche à partir du 12 septembre et jusqu’à la fin de la saison, soit le 27 septembre.

Les visites guidées gratuites de la Maison Rosalie-Cadron se poursuivent toutes les fins de semaines de septembre, de 10 h à 17 h, avec une pause entre 12 h et 13 h.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.