Publicité
21 août 2019 - 14:00

Jeudis Musik'eau de Notre-Dame-des-Prairies

Une foule enthousiaste pour Premier ciel

Par Salle des nouvelles

C’est une foule nombreuse et gagnée d’avance qui s’est présentée au parc des Champs-Élysées, le jeudi 15 août, pour la seconde soirée des Jeudis Musik’eau 2019. Premier ciel, l’héritage musical d’Harmonium, a offert une prestation époustouflante à des fans enthousiastes. 

Dès 19h, la Maison H. a réchauffé la foule avec son folk électrique aux ambiances dénudées, sombres et psychédéliques. Puis, les talentueux musiciens de Premier ciel, qui rendent hommage à l’un de nos plus grands groupes québécois, ont fait revivre en spectacle toutes les époques de la musique d'Harmonium, y compris l'Heptade. Partout où ils passent ils font un malheur, et Notre-Dame-des-Prairies n’a pas fait exception!

Dernier jeudi de la série

Le dernier jeudi de la série 2019, soit le jeudi 22 août, sera consacré à la musique traditionnelle québécoise. Le groupe Musique à bouches, que la Ville de Notre-Dame-des-Prairies a eu le bonheur de recevoir cet hiver au Carrefour culturel, enflammera la foule de ses airs de musique traditionnelle québécoise interprétés a cappella. Le quintette vocal est le fruit de 15 ans de perfectionnement et d’évolution. Ses membres font un travail d’archéologues en défrichant le répertoire pour faire revivre des lieux, des personnages et des histoires qui ont su donner un sens à notre identité culturelle. En première partie, les 25 ans de l’ensemble traditionnel La Foulée seront soulignés en danse et en musique avec les danseuses-danseurs et musiciens de l'ensemble.

Les Jeudis Musik’eau sont présentés par la Caisse Desjardins de Joliette et du Centre de Lanaudière, en collaboration avec les Supermarchés IGA Crevier de Lanaudière. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.