Publicité
30 avril 2019 - 14:54

Dimanche 12 mai à 14h

CRAPO présente une causerie avec l'artiste Patience Fayulu Bonheur

Le dimanche 12 mai à 14h, dans le cadre de la série «Les chemins du patrimoine vivant», le CRAPO présente une causerie avec le conteur et marionnettiste d’origine congolaise Patience Fayulu Bonheur.

Artiste multidisciplinaire, il pratique le théâtre, la marionnette, le conte et la mise en scène. Originaire de la République Démocratique du Congo (Kinshasa), il s’est installé à Montréal en 2012 pour y poursuivre sa carrière artistique.

Entre 2008 et 2012, Patience Bonheur s’est dévoué pour rendre accessible la pratique théâtrale et la pratique de la marionnette aux enfants de la rue de Kinshasa. Il a animé auprès d’eux différents ateliers d’improvisation théâtrale. Dans cette même période, l’artiste a animé des ateliers auprès de troupes amateurs et auprès d’élèves du secondaire, à Kinshasa.

En collaboration depuis 2015 avec le Théâtre à L’envers, ils ont créé le spectacle Mwana et le secret de la tortue, une adaptation du conte d’origine Congolaise Satonge Bia, en coproduction avec la Place des Arts Montréal. Le spectacle est actuellement en tournée au Québec et le reste du Canada.

L’entrée pour cette activité est complètement gratuite et cette présentation est rendue possible grâce au soutien du CALQ et de la MRC de la Matawinie.

Infos et réservations 450.886.1515. Site internet crapo.qc.ca.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.