Publicité
28 février 2019 - 15:00

Une exposition de l’artiste pluridisciplinaire Dominique T Skoltz.

Le Centre d’art Diane-Dufresne présente l'exposition À la deux2

Le Centre d’art Diane-Dufresne présente du 6 mars au 7 avril 2019 À la deux2, une exposition de l’artiste pluridisciplinaire Dominique T Skoltz. Avec cette exposition, l’artiste révèle les états pluriels du couple. Elle nous questionne sur le choc amoureux, ses joies et ses dérives et nous confronte dans nos propres perceptions et contradictions.

Une décennie de recherches et de production a amené Dominique T Skoltz à réfléchir sur le dialogue et divers états amoureux. Le corpus d’œuvres choisies, issu des projets y2odislock et voltface, permet d’explorer la dualité et la complexité de vivre à deux.

L’état d’apesanteur, créé par des dispositifs audiovisuels et des installations, place le visiteur au cœur même d’une réflexion qui l’amène à se questionner. L’effet miroir chez le spectateur appelle ici à une communion, puisqu’en soi tout ce qui est humain ne nous est pas étranger. L’autoréférentialité à laquelle Dominique T Skoltz fait référence en acceptant de se dévoiler à nous est le signe tangible d’une artiste qui n’hésite pas à transgresser les frontières de l’intime. Avec les œuvres de l’exposition À la deux2, l’artiste nous expose à une résonance intérieure, car, comme l’écrivait Roland Barthes, « le discours amoureux est aujourd’hui d’une extrême solitude ».

À propos de Dominique T Skoltz

Dominique T Skoltz est née à Montréal en 1973, elle y vit et y travaille. Artiste pluridisciplinaire, photographe, cinéaste, Dominique T Skoltz partage son temps entre ici et ailleurs, entre création sur commande et création libre. Elle a signé plusieurs installations, performances et films qui fouillent le rapport organique entre le son et l’image. Que ce soit en Asie, en Europe, en Amérique du Sud ou en Amérique du Nord, ses œuvres, souvent inclassables, se sont imposées dans le circuit des arts médiatiques. Ces œuvres ont été présentées dans plus de quatre-vingts festivals, événements et musées, dont Ars Electronica en Autriche, La Biennale de Venise en Italie et le Musée Pompidou à Paris. Sa pratique occupe simultanément de nombreux territoires aux frontières poreuses : film, installation, performance, art sonore, photographie. Depuis 2009, le travail de Dominique T Skoltz s’articule autour de l’intime et l’autobiographique.  

Pour découvrir le cheminement de l’artiste : http://www.dominiquetskoltz.com/

Évènements

NOCTURNE : L’exposition pourra être visitée dans le cadre de la Nocturne du CADDle vendredi 8 mars, entre 21 h et minuit. Lors de cette activité, le public est invité à investir le Centre d’art Diane-Dufresne à la nuit tombée, à profiter de l’ambiance lumineuse et sonore avec service de bar, bouchées gourmandes et DJ. 18 ans et plus.

DIMANCHES CRÉATIFS : Les Dimanches créatifs seront une occasion pour les familles d’explorer l’œuvre de Dominique T Skoltz. Inscription requise.

  • Dimanche 17 mars à 10 h et 14 h : Jardin 2.0 (art de performance) Faites comme l’artiste Dominique T Skoltz et simulez l’évolution d’un écosystème stupéfiant lors d’un atelier conjuguant image, son et projection lumineuse.

  • Dimanche 31 mars à 10 h et 14 h : Les baigneurs (aquarelle) Plongez dans un univers aquatique mystérieux inspiré de l’exposition.

À propos du Centre d’art Diane-Dufresne

Le Centre d’art Diane-Dufresne (CADD) est un lieu de diffusion et de création situé à Repentigny au Québec. Il est le seul centre de diffusion en arts visuels et en métiers d’art d’importance de la région du sud de Lanaudière.

Sa salle d’exposition principale accueille autant des artistes de la région que des artistes de renommée mondiale. Avec sa salle multidisciplinaire, le CADD reçoit des artistes en résidence et des manifestations culturelles. Enfin, sa salle de médiation culturelle est un lieu de rencontre entre les arts et le public qui peut y assister à des ateliers de création.

Pour plus d'informations sur le Centre d'art Diane-Dufresne, cliquez ici

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.