Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
28 août 2018 - 09:45 | Mis à jour : 10:01

Art contemporain et intelligence artificielle au Musée d'art de Joliette

Cet automne, à compter du 6 octobre, le Musée d'art de Joliette fera dialoguer intelligence artificielle (IA) et art contemporain grâce à l'exposition Migrations de l'artiste britannique Mat Chivers. Cette exposition sera l'occasion de voir l'une des toutes premières sculptures d'art contemporain créées en collaboration avec une IA.

L'avènement de l'IA provoque bien des questions éthiques et poétiques. Quelle sera l'influence de ce nouvel outil sur l'évolution de l'être humain? À quel point nous transformera-t-il? Quel impact aura-t-il sur le tissu de notre société? 

Le Musée d'art de Joliette a réuni plusieurs partenaires, en particulier des acteurs du monde de l'intelligence artificielle québécois, afin de réaliser ce projet d'envergure :  Element AIDuchesne Lac-MéganticGroupe OmégalphaUSIMMl’Université ConcordiaFigure 55C2 Montréal et UNTTLD.
 

Le MAJ présentera aussi How One Becomes What One Is, la première exposition individuelle muséale du collectif Leisure. Rassemblant plusieurs corpus d’œuvres réalisées par Leisure dans les dernières années, ce projet fait apparaître les lignes de force qui traversent la pratique de Susannah Wesley et Meredith Carruthers, un duo d’artistes ancré dans la recherche.
 

S’intéressant à la vie de femmes du milieu du 20e siècle, qui n’ont pas toujours eu la reconnaissance qu’elles méritaient, Leisure crée des œuvres installatives qui sont autant de collages dans l’espace, où les idées, les images et les objets se rencontrent autour de figures emblématiques telles Françoise Sullivan, Lina Loos, Barbara Hepworth ou Cornelia Hahn Oberlander. La démarche de ces femmes leur sert de points de départ pour imaginer d’autres manières d’être au monde.

 
Enfin, deux autres projets compléteront la programmation automnale : 35+ Prisons in Québec [35+ Prisons in Québec] de Sheena Hoszko, une œuvre sculpturale inspirée de visites effectuées sur les sites des prisons fédérales et provinciales du Québec en 2016 et en 2017 et Sheri Pranteau, Undisappeared [Sheri Pranteau, révélée], une installation vidéo du Groupe Épopée.
 

 

EXPOSITIONS EN COURS

Actuellement et jusqu'au 9 septembre 2018, le MAJ présente les expositions The Shape of Obus [La forme d'Obus] de Shannon BoolSunlight by Fireside [Rayon de soleil au coin du feu] de Kapwani KiwangaLes générateurs stochastiques de Jean-Pierre GauthierRaumzeichnung (bulle) de Monika Grzymala et un ensemble sculptural de Mathieu GaudetParages. 

Le MAJ propose également tout l'été des Jeudis 5 à 7 pour profiter d'un apéro sur la magnifique terrasse et des expositions dont l'accès est gratuit pour l'occasion. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.