Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 avril 2015 - 15:28

La Commission scolaire des Samares explique les raisons de sa mise en demeure

Mathieu Ferland

Par Mathieu Ferland, Journaliste

Twitter Mathieu Ferland
Toutes les réactions 6

La commission scolaire des Samares a réagi à la suite de l’article paru plus tôt ce matin, concernant une mise en demeure envoyée à un citoyen de Lanoraie. Ce dernier avait fait part de son opinion sur le contenu du programme éthique et culture religieuse de manière déplacée selon la CSS dans une publication devenue virale sur les médias sociaux.

La direction des communications a tout d’abord tenu à préciser que la Commission scolaire a fait parvenir une mise en demeure non pas basée sur une opinion sur l’Islam, mais bien sur l’obligation qu’elle a d’agir quand il s’agit de propos haineux, violents ou diffamatoires. Dans le document envoyé à Jacques Maurice, la CSS reproche notamment l’usage de mots déplacés et incitant à la violence. Le citoyen a depuis modifié sa publication originale.
 
La CSS précise également que depuis le mois de septembre 2009, le cours d’éthique et de culture religieuse est un cours obligatoire faisant partie du Régime pédagogique établi par le ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MEESR). Ce Régime pédagogique établit la liste des cours qui doivent obligatoirement être suivis par l’ensemble des élèves de la province.
 
La direction des communications souligne également que lors de la mise en place de ce nouveau programme, des séances d’information organisées par la Commission scolaire ont eu lieu dans les quatre MRC du territoire. Les parents étaient invités à venir assister à ces rencontres pour bien comprendre le contenu de ce nouveau programme.


Le ministère de l’Éducation n’avait pas encore répondu aux questions du Journal, toutefois, on peut retrouver les grandes lignes de ce programme sur son site web.
Le programme d’éthique et de culture religieuse permet notamment à l’élève :
•             d'acquérir ou de consolider, le cas échéant, la notion selon laquelle toutes les personnes sont égales sur le plan des droits et de la dignité;
•             d'apprendre à réfléchir de façon responsable;
•             d'explorer, selon son âge, différentes manifestations du patrimoine religieux québécois présentes dans son environnement immédiat ou éloigné;
•             de connaître des éléments d'autres traditions religieuses présentes au Québec;
•             de s'épanouir dans une société où se côtoient plusieurs valeurs et croyances.
 

À lire également

Mis en demeure par la Commission scolaire à cause de son opinion sur l’Islam

http://www.lejournaldejoliette.ca/actualites/actualites/216389/exclusif-mis-en-demeure-par-la-commission-scolaire-a-cause-de-son-opinion-sur-lislam

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

6 réactions
  • C'est devenu vraiment grave quand l'ignorance fait en sorte que des enfants apprennent que l'islam est une ''religion comme les autres à respecter de surcroit''. L'islam a son propre système législatif et dans ce dernier, cette doctrine politico-totalitaire, guerrière (Et tuez-les où que vous les rencontriez; et chassez-les d'où ils vous ont chassé: L'association est plus grave que le meurtre. Extrait de verset du coran, 2:191 ou encore:'' Le prophète a dit:'' Celui qui participe à la guerre Sainte pour la cause d'Allah, et si rien ne l'y oblige à part la croyance en Allah et en ses apôtres sera récompensé par Allah ...J'aurais aimé mourir en martyr au djihad pour la cause d'Allah puis retrouver la vie, puis à nouveau mourir en martyr etc. Hadith d'Abu Huraira ,Bukhari, livre 2,hadith no.35, esclavagiste (...Nous savons ce que nous leur avons prescrit quant à leurs épouses et leurs esclaves. ...' Coran, sourate 33:50, cruelle (pensons aux sentences et pratiques du prophète, tel qu''établies dans la sunna:'' Des gens avaient pris les chameaux du prophète, les avaient montés et avaient apostasiés. ILs ont tué le berger de l'apôtre d'Allah qui était un croyant. Il a envoyé des gens à leur poursuite et ils ont été pris. Il leur a fait couper les mains et les pieds et enlever les yeux....'' Récit d'Abdullah Ibn Umar, Dawud, livre 38, hadith no. 4356. L'islam ordonne des sentences de lapidation des adultères à mort, la flagellation des fornicateurs, des blasphémateurs, décapite les infidèles refusant de soumettre à l'islam, etc. Cette idéologie doit être révélée à tous les non musulmans afin que la vérité sorte enfin! IL ne s'agit vraiment pas d'une religion comme les autres; il s'agit d'une idéologie suprémaciste, conquérante ,dont tout musulman doit faire en sorte de la répandre partout sur terre afin qu'elle gouverne sur cette dernière. Après au moins 5 ans d'études et de recherches via l'actualité internationale en lien avec cette doctrine, il serait grand temps que les dirigeants consultent des gens de la trempe d'Anne-Marie Delcambre, titulaire d'un doctorat en études islamiques et professeure d'arabe, qui plus est, non musulmane avec la pratique régulière de la taqyya, le monde non-musulman doit respecter une doctrine des plus dévastatrices,dont les soi-disant ''radicaux'',intégristes'' sont e fait les plus pieux d'entre eux car appliquent rigoureusement les ordres d'Allah. Pour exposer un exemple de ce qu'est l'islam, Asia Bibi, chrétienne Pakistanaise croupit en prison attendant d'être pendue pour blasphème, soit, exactement la même raison pour laquelle furent massacrées les victimes de Charlie Hebdo C'est ca le droit islamique, le blasphème pâr caricature! Quand des journalistes doivent vivre sous protection policière, il me semble assez clair que cette idéologie soit dangereuse pour tout système social. Ce sont du traitement des chrétiens d'Orient dont devraient parler les enseignants à l'école; pas de faire l'apologie d'une doctrine pire que le nazisme!!

    Lily-Anne. - 2015-04-02 17:52
  • "La direction des communications a tout d’abord tenu à préciser que la Commission scolaire a fait parvenir une mise en demeure non pas basée sur une opinion sur l’Islam, mais bien sur l’obligation qu’elle a d’agir quand il s’agit de propos haineux, violents ou diffamatoires. Dans le document envoyé à Jacques Maurice, la CSS reproche notamment l’usage de mots déplacés et incitant à la violence. Le citoyen a depuis modifié sa publication originale.
    "

    Quelles étaient ces mots déplacés ? En quoi étaient-ils haineux ? On peut plus dire qu'une religion est une religion de m* ? C'est haineux ? Et quoi encore ?

    Luc Romero - 2015-04-02 19:58
  • Je trouve le commentaire de Lily-Anne tout à fait à propos. J'ai lu une version (probablement simplifiée) du Coran, il y a de çà maintenant longtemps. Si je me souviens bien,le Coran interdit la fréquentation avec les Chrétiens. Un pape n'aurait-il pas déjà fait ce reproche à l'Islam ? Je veux bien accepter mes frères musulmans, en autant qu'ils en fassent de même avec mes frères chrétiens, et en autant qu'ils ne m'imposent pas leurs lois qui sont apparemment très rigides et sévères, lorsque respectées au pied de la lettre.

    Franky - 2015-04-03 08:09
  • C'est ni plus ni moins que l'introduction du délit de blasphème envers l'Islam au Québec et ces menaces de poursuites a l'endroit de ce citoyen sont inacceptables d'autant plus que ce sont les fonds publiques qui auraient été utiliser pour ce faire

    Nous ne vivons pas dans une république islamique ou la critique de l'islam est puni et réprimer comme en Arabie Saoudite ou Raif Badawi a été condamné fin 2014 pour insulte à l'Islam a 10000 coup de fouets 10 ans de prison

    Si la commission scolaire des Samares prétend que c'est une bellle religion incritiquable et que ceux qui le font doivent être poursuivis en justice c'est que nous vivons déja dans la charria qui interdit toute critique sur l'islam n'en déplaise au porte parole la direction des communications

    En plus je ne sais pas si c'est l'enfant ou le prof qui as demander a l'enfant de faire un dessin de Mahomet sur son cheval

    Dans cette belle religion tout dessin ,représentation ou caricature de Mahomet est strictement interdite et elle encoure les plus graves chatiments pour ceux qui s'y adonnnent et elle peut aller dans son fanatisme jusqu'as ce que nous avons été témoin dans l'affaire des caricatures de Charlie Hebdo

    Cette menace de poursuite ballion devant les tribunaux pour injure a l'islam suite au commentaire de ce citoyen de Lanoraie qui avait écrit une opinion négative sur l'Islam sur sa page Facebook personnel relève de la pure intimidation et du djihad juridique par sous contactance et elle vise a lui nier son droit de parole ,son droit d'expression et de pensée librement par l'intimidation quoique en dise la direction des communications de cette commission scolaire

    C'est une atteinte frontale a ses droits de citoyens de critiquer,de s'exprimer et de penser librement ce qu'il désire sur une religion qui n'est qu'une croyance et toute croyance est critiquable n'en déplaise a ceux qui a la commission scolaires des Samares ont tenter de l'intimider en le menaçant de poursuites en justice pour blasphème envers l'islam s'il ne se rétractait pas de ses propos sur l'islam.

    J'espere que ce citoyen examineras ses recours face a cette menace de poursuite judiciaire abusive dont il as été victime

    En occident et au Québec a ce que je sache nous ne vivons sous l'emprise des lois de la charria islamique ou toute critique sur l'islam est formellement interdite et nous ne vivons pas non plus en république islamique sous la contrainte des lois religieuses qui interdissent toute critique sur cette belle religion

    Yvan - 2015-04-03 22:47
  • C'est ni plus ni moins que l'introduction du délit de blasphème envers l'Islam au Québec et ces menaces de poursuites a l'endroit de ce citoyen sont inacceptables d'autant plus que ce sont les fonds publiques qui
    auraient été utiliser pour ce faire

    Nous ne vivons pas dans une république islamique ou la critique de l'islam est interdite , punie et réprimer comme en Arabie Saoudite ou Raif Badawi a été condamné fin 2014 pour insulte à l'Islam a 10000 coup de fouets 10 ans de prison

    Si la commission scolaire des Samares prétend que c'est une bellle religion incritiquable et que ceux qui la critique doivent être poursuivis en justice c'est que nous vivons déja dans la charria qui interdit toute
    critique sur l'islam n'en déplaise au porte parole la direction des communications

    En plus je ne sais pas si c'est l'enfant qui l'as fait lui même ou le prof qui as demander a l'enfant de faire un dessin de Mahomet sur son cheval

    Dans cette belle religion tout dessin ,représentation ou caricature de Mahomet est strictement interdite et elle encoure les plus graves chatiments pour ceux qui s'y adonnent parrmis les mécréants et elle peut
    aller dans son fanatisme jusqu'as ce que nous avons été témoin dans l'affaire des caricatures de Charlie Hebdo

    Cette menace de poursuite ballion devant les tribunaux pour injure a l'islam suite au commentaire de ce citoyen de Lanoraie qui avait écrit une opinion négative sur l'Islam sur sa page Facebook personnel relève de la
    pure intimidation et du djihad juridique par sous contactance et elle vise a lui nier son droit de parole ,son droit d'expression et de pensée librement par l'intimidation quoique en dise la direction des communications de cette commission scolaire

    C'est une atteinte frontale a ses droits de citoyens de critiquer,de s'exprimer et de penser librement ce qu'il désire sur une religion qui n'est qu'une croyance et toute croyance est critiquable n'en déplaise a ceux
    qui a la commission scolaires des Samares ont tenter de l'intimider en le menaçant de poursuites en justice pour blasphème envers l'islam s'il ne se rétractait pas de ses propos sur l'islam...religion de merde

    J'espere que ce citoyen examineras ses recours face a cette menace de poursuite judiciaire abusive dont il as été victime

    En occident et au Québec a ce que je sache nous ne vivons sous l'emprise des lois de la charria islamique ou toute critique sur l'islam est formellement interdite et nous ne vivons pas non plus en république islamique sous la contrainte des lois religieuses qui interdissent toute critique sur cette belle religion de soit disante paix et d'amour

    Yvan - 2015-04-04 00:02
  • C'est de la culture générale, nous vivons dans un pays entouré de toute sorte de religions, c'est tout à fait normal d'apprendre à nos enfants ce qui les entourent et ouvrir leur esprit sur toute les religions qu'ils auront à côtoyer ds leur vie !!! Ils ne parle pas de l'Islam pendant 10 mois, ils ont un appercu sur toute les religions qui les entourent

    Cecile - 2016-01-07 20:05