Publicité

1 juin 2021 - 09:00 | Mis à jour : 10:49

Perpétuer le souvenir du petit prince de la F1

Le musée Gilles-Villeneuve dévoile son équipe et ses couleurs

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

Le musée Gilles-Villeneuve, situé à Berthierville, a présenté le week-end dernier son équipe de course pour la saison 2021 à laquelle s’ajoutent deux pilotes qui porteront le souvenir du petit prince de la F1.

Pour la saison de course qui s’amorcera sous peu, Marie-Soleil Labelle et Nicolas Barrette porteront les couleurs de l’équipe Musée Gilles-Villeneuve.

Marie-Soleil en sera à sa deuxième saison sur le circuit de la Coupe Nissan Sentra, dans la catégorie Micra, tandis que Nicolas compte quelques saisons d’expérience en série Micra. Ce dernier se dit toutefois prêt à viser haut.

En présence du président de la série, Jacques Deshaies, du président du conseil d’administration du musée, Pierre Bolduc, et de partenaires, le directeur général du musée Gilles-Villeneuve, Alain Bellehumeur, présenté les deux pilotes qui ont levé le voile sur les deux voitures Micra. Celles-ci arboreront le rouge et le bleu et seront en piste sous peu.

« Pour le musée Gilles-Villeneuve, parrainer une équipe de course permet à l’établissement un rayonnement fort important. Le nom du musée et de Berthierville circule sur les circuits de course automobile. Les deux voitures présentent fièrement le logo du musée et rappellent le souvenir du légendaire Gilles Villeneuve », souligne M. Bellehumeur.

Les deux pilotes porteront sa mémoire sur les circuits. « Le musée Gilles-Villeneuve se veut un trait d’union entre les générations, celles qui ont connu et vu en piste Gilles Villeneuve, et les plus jeunes qui n’ont pas eu cette chance et qui ont vu les prouesses du pilote de Berthierville via les réseaux sociaux », ajoute-t-il.

Le musée est de nouveau ouvert, et ce tous les jours, de 9h à 17h. Il est possible d’en savoir plus sur le musée et son équipe de course via le web sur museegillesvilleneuve.com.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.