Publicité

21 mai 2021 - 06:00 | Mis à jour : 13:02

Conformité sécurité

C’est la fin du Club de tir à l’arc de Joliette

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

Le Club de tir à l’arc de Joliette, fondé en 1958, met fin à ses activités après avoir refusé de se conformer aux demandes de la Ville.

Lors de la séance du conseil municipal du 17 mai dernier, le Ville de Joliette a décidé de mettre fin à l’entente qu’elle avait avec le Club de tir à l’arc.

Elle leur avait demandé, en hiver dernier, de se soumettre à un audit de sécurité de la Fédération de tir à l’arc du Québec et de se constituer en organisme à but non lucratif (OBNL) dans le but d’assurer la sécurité des installations publiques sur son territoire.

Selon les communications de la Ville, cet audit aurait permis d’accompagner la municipalité et le club dans l’application et la conformité des exigences requises pour la pratique sécuritaire du tir à l’arc, ce qui aurait permis de maintenir l’entente que le club avait avec la Ville.

Une évaluation du terrain et un certificat de conformité auraient été octroyés au site si les installations répondaient aux normes de sécurité de la Fédération. Il fallait toutefois que le club devienne membre pour bénéficier de ses services, ce à quoi s’opposent les administrateurs.

Une demande démesurée

Selon les administrateurs du site, la demande de la Ville de Joliette ne serait pas pertinente puisqu’une signalisation indiquant une zone de tir à proximité est déjà présente pour assurer la sécurité. La direction des tirs est aussi en sens contraire de la piste cyclable et du sentier pédestre.

L’adhésion à la Fédération apporterait également une augmentation des prix des abonnements pour les utilisateurs du club et des ressources administratives supplémentaires.

Au cours des derniers jours, bien que la Ville ait offert son soutien afin d’accompagner le club dans sa démarche d’adhésion et de constitution en OBNL en remboursant les frais inhérents à celle-ci pour les citoyens de Joliette membres du Club, les administrateurs ont informé la Ville de leur refus de s’y conformer. Ils déplorent le manque d’empathie et d’écoute de la municipalité.

La Ville respecte alors cette décision, mais considère dommage que son partenariat prenne fin et que la pratique du tir à l’arc ne soit plus offerte aux citoyens sur son territoire.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.