Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Point de presse du Dr Luc Boileau

De nombreux virus respiratoires en circulation au Québec

durée 17h16
3 novembre 2022
Gabrielle Denoncourt
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

En plus de la COVID-19, de nombreux virus respiratoires qui peuvent mener à des complications sont en circulation au Québec, et c’est pourquoi le directeur national de la Santé publique, Dr Luc Boileau a tenu à donner des recommandations lors de son point de presse livré cet après-midi.

On remarque depuis les dernières semaines une montée en flèche des cas d’hospitalisations et de personnes atteintes d’un autre virus que la COVID. Ainsi, les recommandations faites pour la COVID-19 sont également de mises pour les autres virus.

Comme l’indique le Dr Boileau, nous ne sommes pas encore dans la saison grippale, mais elle devrait survenir avant décembre. Ce qui est plus tôt qu’à l’habitude.

Il est demandé à toute personne qui est malade, qui fait de la fièvre ou qui n’arrive plus à faire ses activités quotidiennes de cesser d’aller à l’école ou au travail jusqu’à ce que les symptômes diminuent. 

De plus, lorsqu’elle se sent mieux, elle devrait, pendant une période minimale de 10 jours ou jusqu’à ce que les symptômes disparaissent, porter le masque dans les espaces publics et pratiquer la distanciation. Il faut éviter tout contact avec les personnes vulnérables.

Également, elle se doit de prévenir toute personne avec qui elle a été en contact qu’elle a été malade. 

Le directeur national ajoute que les personnes vulnérables sont également responsables de leur sécurité en portant entre autres le masque dans les espaces publics. 

Finalement, la Santé publique rappelle l’importance de garder à jour ses vaccins contre la COVID-19. Le vaccin contre l’Influenza et le pneumocoque sont fortement conseillés aux personnes à risque. 

Situation COVID-19
On a remarqué une diminution de plusieurs indicateurs, dont la transmission et les hospitalisations, et ce, dans tous les groupes d’âge. Toutefois, les 80 ans et plus recommencent à être plus infectés.

Les autorités surveillent les différends variants, dont le BQ.1.1 qui est beaucoup plus contagieux que tous les autres. 

Pour le moment, la situation n’est pas alarmante, mais il faut demeurer vigilant, prévient le Dr Luc Boileau. 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


25 novembre 2022

Les pédiatres révisent leurs recommandations sur le temps d'écran des tout-petits

La Société canadienne de pédiatrie a abandonné sa directive d'il y a cinq ans qui limitait le «temps d'écran» pour les tout-petits et les enfants d'âge préscolaire: elle encourage plutôt les parents à accorder la priorité aux émissions éducatives, interactives et adaptées à l’âge.  Dans de nouvelles directives publiées jeudi, la Société ...

24 novembre 2022

Transition énergétique: des milliers de tonnes de nouveaux déchets à gérer

La transition énergétique devrait permettre de réduire les gaz à effet de serre, mais elle entraînera également l’apparition de nouveaux types de déchets. Dans une étude publiée mardi, RECYC-QUÉBEC souhaite stimuler la réflexion pour gérer de façon optimale les centaines de milliers de tonnes de nouveaux matériaux qui devront éventuellement être ...

22 novembre 2022

Il n'y a jamais eu autant d'infirmières au Québec, rapporte leur ordre professionnel

Le nombre d’infirmières a encore crû au Québec au cours de la dernière année, confirme mardi l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec. Et l’Ordre remarque une hausse de l’effectif dans le secteur privé. Selon les statistiques annuelles qui viennent d’être publiées par l’OIIQ, 82 271 infirmières étaient inscrites au tableau de l’Ordre, le ...