Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Le Service correctionnel du Canada

Sept cas actifs de la COVID-19 à la prison pour femmes de Joliette

durée 12h00
13 juillet 2022
Marie-Eve Buisson
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Marie-Eve Buisson, Journaliste

Le Service correctionnel du Canada (SCC) informe qu'il y a sept cas actifs de la COVID-19 chez les détenues à l'Établissement Joliette, au Québec.

« La santé et la sécurité de nos employés, des délinquantes et du public demeurent une priorité absolue. Nous surveillons de près la situation et des mesures sont en place pour réduire au minimum la propagation du virus dans l'établissement », explique la direction du SCC.

Des tests de dépistage de la COVID-19 sont offerts aux détenues et aux membres du personnel de l'établissement. Le nombre de cas actifs actuellement déclarés chez les détenues pour cet établissement est basé sur des tests rapides ou des tests PCR.

Le nombre pourrait changer à mesure que de nouveaux tests sont effectués et que les résultats confirmés en laboratoire sont disponibles. Les résultats des tests des détenus sont disponibles sur le site Web du Service correctionnel du Canada.

« Il s'agit d'une situation en évolution. Nous continuerons à appliquer et à renforcer les mesures de prévention et de contrôle des infections pour prévenir et maîtriser la propagation de la COVID-19, puis nous adapterons nos mesures en fonction des conseils de santé publique. Le personnel dispose d'équipement de protection individuelle (ÉPI) approprié, comprenant des masques médicaux, des respirateurs et des écrans faciaux. Toutes les détenues reçoivent des masques médicaux et sont encouragés à les porter en tout temps lorsqu'elles ne sont pas dans leur cellule. Le nettoyage et la désinfection sur l'ensemble du site se poursuivent », ajoute la direction du SCC.

Le SCC mentionne aussi que les détenues sont vaccinées depuis janvier 2021. Dans le cadre du processus continu de vaccination, des doses de rappel sont également offertes. 

Selon le SCC, toutes les personnes qui entrent dans l'établissement doivent se soumettre à une vérification active et les décisions concernant l'accès à l'établissement et la prestation des programmes et des services sont prises conformément aux conseils de santé publique.

« Nous sommes déterminés à réduire les risques associés à la COVID-19 dans le cadre de toutes nos opérations. Nous allons continuer de travailler avec l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC), les autorités locales de santé publique, les syndicats et les intervenants, afin de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de tous », conclut la direction du SCC.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Le service d'Hydro-Québec de moins en moins fiable

Les pannes d’électricité se multiplient et durent de plus en plus longtemps, déplore la vérificatrice générale du Québec, en concluant que la fiabilité du service offert par Hydro−Québec à la population laisse à désirer, au moment même où la demande ne cesse de croître. Au Québec, durant la dernière décennie, le nombre de pannes de courant est ...

durée Hier 18h00

Alcool et fêtes: « L'important c'est de prévoir ses déplacements », dit Geneviève Desautels

En entrevue vidéo avec Néomédia, Geneviève Desautels, directrice générale d’Éduc’alcool, rappelle aux Québécois quelques bons conseils pour passer un temps des Fêtes réussi lorsqu'on consomme de l'alcool. « L'important c'est de prévoir ses déplacements », a-t-elle indiqué à plusieurs reprises lors de cet entretien. L'objectif étant notamment de ...

durée Hier 9h44

Une conférence onusienne sur la biodiversité s'ouvre à Montréal

Une grande conférence internationale sur la préservation de la biodiversité mondiale s'ouvre mardi à Montréal, avec des conférenciers tels que le premier ministre Justin Trudeau et le secrétaire général des Nations Unies António Guterres. La COP15 rassemble 196 pays pour actualiser la Convention sur la diversité biologique et est considérée comme ...