Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

La région de Lanaudière est à risque d'incendies de forêts

Interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité

durée 16h00
9 mai 2022
Marie-Eve Buisson
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Marie-Eve Buisson, Journaliste

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a décidé d’interdire de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité, en raison des conditions qui sévissent présentement.

Cette décision, prise en collaboration avec la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU), entraîne donc une interdiction qui entre en vigueur à compter du 7 mai à 8 h.

La région de Lanaudière est visée par cette mesure, notamment dans les MRC de D'Autray, de L'Assomption, de Joliette, de la Matawinie, de Montcalm et les Moulins.

En fin de semaine, deux incendies se sont produits au Québec. Depuis le début de la saison de protection, 69 incendies de forêt ont touché 73,5 hectares. La moyenne des dix dernières années à la même date est de 81 feux pour une superficie de 58,8 hectares.

Des feux de végétation

Après un début de printemps frais et humide, le soleil et la chaleur commencent à s’installer au Québec, notamment dans le sud de la province.

La SOPFEU souligne qu’au cours des prochains jours les conditions météorologiques seront particulièrement propices à l’éclosion d’incendies de végétation en bordure de forêt et à proximité des municipalités.

Au printemps, les feuilles mortes, l’herbe et les branches sur le sol s’assèchent rapidement sous l’influence du vent et du soleil et deviennent ainsi très inflammables.

Une crête anticyclonique s’installe sur la province et apportera du temps sec et chaud pour plusieurs jours. L’absence de précipitations et un bas taux d’humidité relative feront augmenter le degré de vulnérabilité de la forêt surtout dans les régions de Témiscamingue, de l’Outaouais, des Laurentides, de Lanaudière, de la Montérégie, de l’Estrie, du Centre-du-Québec et de Chaudière-Appalaches.

Les brûlages de rebuts problématiques

Dès que le danger d’incendie affiche élevé, l’organisme de protection demande d’éviter de faire des feux. Pour le grand ménage printanier, la SOPFEU suggère aux citoyens de se prévaloir de solutions de rechange telles que le compostage, la collecte de résidus verts et les écocentres.

Si un feu est absolument nécessaire, il faut d’abord s’assurer d’obtenir l’autorisation de sa municipalité ou de sa ville afin de se conformer à la réglementation en vigueur. Lorsque cela est permis, l’emplacement le plus sécuritaire pour faire un feu est dans un foyer muni d’un pare-étincelles.

Qu’il soit dans un foyer ou à ciel ouvert, un feu doit toujours être fait dans un espace dégagé, à l’abri du vent et sur un sol bien dégagé de tout combustible.

Interdiction de feu

La SOPFEU rappelle que la collaboration de tous est essentielle pour que l’interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt soit respectée. Cette mesure a pour but de limiter les risques d’incendie de forêt.

Selon l’article 239 de la Loi sur l’aménagement durable du territoire forestier (chapitre A-18.1), quiconque contrevient à une ordonnance d’interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité de celle-ci ou de toute autre mesure rendue par le ministre est passible, outre le paiement des frais, d’une amende.

Pour consulter la carte du territoire visé, rendez-vous au sopfeu.qc.ca

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


29 septembre 2022

La famille de Joyce Echaquan réclame près de 2,7 millions $ en dommages

La famille de Joyce Echaquan réclame près de 2,7 millions $ en dommages intérêts et en dommages punitifs au CISSS de Lanaudière, à la docteure Jasmine Thanh et à l’infirmière Paule Rocray pour l’ensemble des gestes posés qui ont mené au décès de la mère de famille de 37 ans. Joyce Echaquan est décédée le 28 septembre 2020 à l’hôpital de Joliette ...

29 septembre 2022

Il sera possible de se faire vacciner pour la COVID-19 et l'influenza en même temps

Le directeur de la Santé publique le Dr Luc Boileau était de retour devant les médias après trois semaines sans avoir tenu de point de presse. Il a été question de la situation épidémiologique de la COVID-19 et de la campagne de vaccination contre l’influenza.  Le Dr Luc Boileau indique que la rentrée a été plus clémente que dans les deux ...

25 septembre 2022

Un comité parlementaire examine l'aide médicale à mourir et les troubles mentaux

Une psychiatre a déclaré devant le comité mixte spécial du Parlement sur l'aide médicale à mourir que les personnes atteintes de troubles mentaux peuvent souffrir pendant des décennies et que leur détresse est tout aussi valable que celle d'une personne souffrant de douleurs physiques. Les personnes souffrant «uniquement» de troubles mentaux ...