X
Rechercher
Publicité

Plusieurs citoyennes et citoyens de la région Lanaudière manifestent pour vivre comme du monde

Salaire minimum : Une manifestation à Joliette

durée 10h00
2 mai 2022
Angelique Villeneuve
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Angelique Villeneuve, Journaliste

Plusieurs citoyennes et citoyens se sont rassemblés, ce dimanche après-midi au parc Antonio-Barette à Joliette, pour souligner, sous le thème Pour vivre comme du monde, la Journée internationale des travailleurs.euses.

« En 2022, c’est inacceptable qu’autant de femmes et d’hommes peinent à joindre les deux bouts. Le salaire minimum s’établit désormais à 14,25 $ l’heure, et le ministre du Travail se réjouit de peut-être atteindre 15 $ en 2023. C’est indécent, 15 $ l’heure, c’est ce dont nous avions besoin en 2016. Il est grand temps que nos gouvernements mettent finalement en place les mécanismes pour que toutes les travailleuses et tous les travailleurs puissent bénéficier d’un salaire décent qui leur permet de vivre comme du monde » a déclaré Patricia Rivest, représentante du Réseau Vigilance de Lanaudière et présidente du Conseil central de Lanaudière – CSN. 

D'après le Réseau, la précarité financière résulte des faibles salaires offerts dans de trop nombreux secteurs d’activités et de la difficulté à pouvoir compter sur des emplois stables. Il ne devrait pas être normal de devoir cumuler des emplois, travailler à temps plein et malgré tout vivre dans la précarité. Bénéficier d’un emploi stable à un salaire décent devrait être un droit et non un privilège. Ainsi, selon lui, il est temps que toutes les travailleuses et tous les travailleurs qui occupent ces emplois, même ceux au bas de l’échelle, puissent recevoir un salaire qui leur permet de vivre dignement.

Le Réseau Vigilance de Lanaudière a saisit l’occasion offerte par la Journée internationale des travailleurs.euses pour revendiquer des emplois de qualité et empreinte de respect. Celui-ci revendique des charges de travail plus humaines, des périodes de repos suffisantes et l’accès réel à une conciliation travail-famille-vie personnelle comme étant la base des conditions de travail.

La pandémie a été révélatrice à cet effet; pouvoir compter sur des travailleurs.euses en santé, est essentiel. Tant la santé physique que la santé mentale doivent être mieux protégées. C'est pourquoi le Réseaux Vigilance de Lanaudière considère qu'il est grand temps de favoriser des milieux de travail psychologiquement plus sain et plus sécuritaire.

« Les inégalités ne cessent de croître. Pour vivre comme du monde, nous devons les combattre et placer les droits de la personne au cœur des politiques publiques et des choix économiques. Ces droits ne devraient pas être malléables ou négociables selon les humeurs de nos dirigeants politiques. Nous demandons de façon urgente, un meilleur respect de l’ensemble des droits économiques et sociaux », a souligné Patricia Rivest.

Rappelons que le Réseau Vigilance Lanaudière est une coalition régionale non partisane, formée d’organismes communautaires et de différents syndicats, qui s'est donné comme mission, depuis le début de l’année 2014, de veiller aux intérêts économiques et sociaux de la population lanaudoise et de contribuer à la sauvegarde du modèle social québécois.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Variole simienne: la Santé publique explique les mesures à prendre

Le Dr Luc Boileau a tenu une conférence de presse aujourd’hui pour venir expliquer aux citoyens comment reconnaître la variole simienne ou communément appelée variole du singe et quelles mesures devrait-on prendre.  Il a débuté en mentionnant que nous étions loin de la contagiosité et de l’ampleur de la COVID-19, mais qu’il était bon de ...

Joliette reconnue pour sa préservation de la biodiversité

La Ville de Joliette a reçu le 17 mai dernier une attestation de niveau 2 et 2 étoiles pour la préservation et la mise en valeur de la biodiversité, lors du Salon des technologies environnementales du Québec. Organisé par Réseau Environnement, le Salon tenait sa toute première cérémonie de reconnaissance du programme d’excellence pour la ...

durée Hier 17h00

Les journalistes souffrent de niveaux «alarmants» de stress, suggère un sondage

Les travailleurs canadiens de l’information souffrent de niveaux «alarmants» de stress et de traumatismes liés au métier, selon un nouveau rapport, et les chercheurs réclament un soutien accru pour aider les journalistes à faire face à la couverture de la COVID−19 et d’autres crises dans l’actualité. Les résultats, basés sur 1251 réponses ...