Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

En santé et services sociaux McGill

Appel aux candidatures pour un programme de bourses

durée 10h00
27 avril 2022
Angelique Villeneuve
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Angelique Villeneuve, Journaliste

L’Organisation de la communauté anglophone de Lanaudière (OCAL) annonce le lancement du Programme de bourse dans le cadre du Projet de formation et de
maintien en poste des professionnels de la santé de McGill.


Le programme de bourse a pour but de fournir un incitatif et un soutien financier aux
étudiants en provenance des régions du Québec visées par le Programme, possédant une connaissance appropriée de l’anglais et du français et qui poursuivent des études à temps plein dans le domaine de la santé et des services sociaux dans une maison d’enseignement reconnue par le gouvernement.

Les étudiants Lanaudois qui reçoivent une bourse doivent s’engager à demeurer dans la région de Lanaudière après leurs études pour y travailler dans un établissement public de santé et de services sociaux ou dans une organisation connexe pour un minimum d’un an.

Le Projet de formation et de maintien en poste des professionnels de la santé vise à
améliorer l’accès à des soins de santé et des services sociaux sécuritaires et équitables pour les clients d’expression anglaise.

Le programme permet à OCAL de promouvoir cette initiative dans leur communauté et de soutenir les étudiants dont le projet de carrière est de travailler dans le domaine de la santé et les services sociaux.

Les montants des bourses pour l'année 2022-2023 sont, pour le niveau universitaire, d'une valeur allant jusqu'à 10 000 $, pour le cégep ou collège, d'une valeur allant jusqu'à 5 000 $, et pour les écoles à Vocation la valeur peut atteindre jusqu’à 2000 $.

Notons que toutes les demandes doivent être soumises à OCAL au plus tard le 16 mai prochain.
 

Récipiendaires de la bourse 2021-22

Les étudiants ayant obtenu une bourse pour l'année d'étude en cours, présents dans l'ordre sur la photo, sont Chantal Lajeunesse, en soins infirmiers au Cégep Régional de Lanaudière à Joliette, Ernest King-Giguère, en travail social à l'Université de Montréal, Abigail Mulder, auxiliaire infirmière au Centre de l'excellence de la santé, Sophie Beaulieu (BACCAP) en étude du phénomène criminel à l'Université de Montréal, ainsi qu'Emily Boutilier en Services sociaux au Collège Dawson.

Pour plus d'information concernant le programme ou le projet de formation et maintien en poste, communiquer avec Carole Gravel, l'agente de projet au 450 834-2268, poste 4, ou par courriel à l'adresse [email protected]

Il est aussi possible de visiter le site Web à l'adresse ecol-lanaudiere.org/ et pour tout renseignement concernant McGill joindre l'adresse mcgill.ca/dialoguemcgill/forms/bursary-program-forms

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h00

Des organismes s'inquiètent d’une montée de violence contre les jeunes LGBTQ+

Alors que se tient ce mercredi la Journée des chandails roses visant à sensibiliser contre l’intimidation dans les écoles, des organismes s’inquiètent d’une montée de la violence contre les jeunes de la communauté LGBTQ+.  Pour souligner cette journée, l’organisme communautaire Interligne invite la population à s’afficher avec un chandail rose en ...

durée Hier 12h00

Un printemps qui s'annonce clément, selon les prévisions de MétéoMédia

Le printemps fera le bonheur des amoureux de l'été, mais risque de décevoir les adeptes de sports d'hiver alors que les températures s'annoncent plutôt clémentes pour une bonne partie du Québec et de l'Ontario, selon les prévisions de MétéoMédia. Les amateurs d'activités hivernales ne devraient pas fonder trop d'espoir sur les prochaines semaines ...

27 février 2024

Pannes: Hydro-Québec veut inverser la tendance dès cette année

Au moment où les changements climatiques mettent son réseau électrique à rude épreuve, Hydro-Québec s’est donné l’objectif de réduire le nombre de pannes de 35 % d’ici 7 à 10 ans. La société d’État veut que ce nombre baisse dès cette année.  Hydro-Québec vise une baisse de 1 % en 2024. «Ça ne paraît pas beaucoup, mais si on regarde dans les ...