Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Après 7 ans de service

Chantal Deschamps quitte la présidence du Centre régional universitaire de Lanaudière

durée 17h00
13 avril 2022
Marie-Eve Buisson
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Marie-Eve Buisson, Journaliste

Chantal Deschamps annonce aujourd'hui qu'elle quitte la présidence du Centre régional universitaire de Lanaudière, après 7 années de service.  

L'ex-mairesse de la Ville de Repentigny et ex-préfète de la MRC de L'Assomption se dit fière du chemin parcouru dans cet organisme qu'elle qualifie de métamorphosé, dynamisé et avantageusement orienté vers l'avenir. C'est donc avec un sentiment du devoir accompli que Chantal Deschamps délaisse ses fonctions. 

« À mon arrivée, Lanaudière se retrouvait en queue de peloton au Québec nez à nez avec la Gaspésie, en matière d'obtention de grades universitaires. Surtout que notre région est aux portes de la grande métropole. C'était inconcevable et surtout consternant », se rappelle-elle. 

Un long chemin parcouru

Le CRUL a vu le jour en 2015 sous l’initiative d’Éducation Lanaudière qui, à la suite des travaux de la Professeure Louise Paradis de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), révélaient des constats désolant.

La très faible obtention de diplômes universitaires dans Lanaudière et l’exode des jeunes vers d’autres régions étaient causés par le manque de desserte universitaire à proximité. Jumelé à cela le besoin grandissant de main-d’œuvre qualifiée dans les entreprises lanaudoise. 

Lanaudière est l'une des premières régions à avoir mobilisé de grandes institutions universitaires, dont l’UQTR, qui est répondante du CRUL, pour former de jeunes talents spécialisés et mettre en marche toute une région vers un développement durable.

Un protocole d'entente de 5 ans avec l'université répondante et les universités partenaires, que sont l’UQAM et l’Université de Montréal, a vitement officialisé leur partenariat avec le CRUL.

Un travail d'équipe  

« C’est un travail d’équipe de tous les instants qui nous a permis d’obtenir du ministère de l’Enseignement supérieur notre accréditation et concevoir un modèle unique pour la région : le CRUL. Nous avons su rallier aussi les partenaires financiers, soit le Fonds d'appui rayonnement des régions (FARR) via la Table des préfets, l'aide financière substantielle de Desjardins et celle du ministère de l’Enseignement supérieur », précise la présidente sortante.

Détentrice d’un PhD, Chantal Deschamps a été professeure universitaire. Il était donc pour elle évident que le CRUL allait devenir ce qu’il est maintenant. Aujourd'hui, ce sont plus de 25 programmes universitaires complets qui sont offerts dans la région de Lanaudière, en plus de deux nouveaux programmes de baccalauréat en enseignement offerts à L'Assomption, dans un tout nouveau campus.

« Ce fut un honneur d’être la toute première présidente du CRUL et d’avoir pu participer activement à l’essor de l’enseignement supérieur de Lanaudière et rendre service à toute la région. Et ce n’est qu’un début! », conclut Chantal Deschamps.

Guillaume Tremblay succède à Chantal Deschamps

Le maire de Mascouche et préfet de la MRC Les Moulins, Guillaume Tremblay, devient le nouveau président du CRUL.  Au cours des prochaines semaines, Guillaume Tremblay aura l’occasion de dévoiler les grandes lignes de ce qui attend le CRUL, notamment en matière de planification stratégique.

Planification stratégique

L'organisation souhaite continuer de voir grand pour Lanaudière. C’est pourquoi le CRUL lance des travaux de planification stratégique qui le positionnera dans une approche novatrice afin de rencontrer ses objectifs.

Cet exercice prendra notamment le pouls des actions réalisées et des besoins à combler dans le milieu. Par exemple, l'amélioration continue de l’offre de programmes universitaires, la professionnalisation et l'innovation stratégique figurent sur la liste des efforts à déployer.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


29 septembre 2022

La famille de Joyce Echaquan réclame près de 2,7 millions $ en dommages

La famille de Joyce Echaquan réclame près de 2,7 millions $ en dommages intérêts et en dommages punitifs au CISSS de Lanaudière, à la docteure Jasmine Thanh et à l’infirmière Paule Rocray pour l’ensemble des gestes posés qui ont mené au décès de la mère de famille de 37 ans. Joyce Echaquan est décédée le 28 septembre 2020 à l’hôpital de Joliette ...

29 septembre 2022

Il sera possible de se faire vacciner pour la COVID-19 et l'influenza en même temps

Le directeur de la Santé publique le Dr Luc Boileau était de retour devant les médias après trois semaines sans avoir tenu de point de presse. Il a été question de la situation épidémiologique de la COVID-19 et de la campagne de vaccination contre l’influenza.  Le Dr Luc Boileau indique que la rentrée a été plus clémente que dans les deux ...

25 septembre 2022

Un comité parlementaire examine l'aide médicale à mourir et les troubles mentaux

Une psychiatre a déclaré devant le comité mixte spécial du Parlement sur l'aide médicale à mourir que les personnes atteintes de troubles mentaux peuvent souffrir pendant des décennies et que leur détresse est tout aussi valable que celle d'une personne souffrant de douleurs physiques. Les personnes souffrant «uniquement» de troubles mentaux ...