Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

L'entreprise En mode SG fêtera ses 5 ans demain

Manger en mode sans gluten dans Lanaudière

durée 17h00
11 avril 2022
Marie-Eve Buisson
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Marie-Eve Buisson, Journaliste

L'entreprise En mode SG (sans gluten), située en face du Cégep à Joliette, fêtera demain ses 5 ans d'existence dans Lanaudière.

La propriétaire, Valérie Langlais, se dit fière de pouvoir répondre à un besoin criant d'un établissement alimentaire sans gluten dans Lanaudière, une région où plusieurs personnes souffrent de la maladie coeliaque.

« J'ai moi-même été diagnostiquée avec cette maladie il y a environ 9 ans de cela. Il y a aussi plusieurs personnes de ma famille qui l'ont », explique la propriétaire. 

Cette condition est une maladie auto-immune de l'intestin causée par la l'ingestion de gluten, une protéine retrouvée principalement dans les céréales, comme le blé. 

« Avant, j’étais responsable d’un département d’alimentation dans une garderie. Je me suis rendue compte qu'il y avait beaucoup de jeunes qui avaient des allergies. C'est comme ça que l'idée de ma boutique m'est venue en tête », raconte Valérie Langlais. 

Agrandir la boutique en pleine pandémie

En mai 2020, En mode SG déménageait en face du Cégep à Joliette pour attirer plus de clients dans sa nouvelle salle à manger. C'est aussi le moment où la pandémie a fait son entrée.

« Le but était d'avoir une salle à manger pour offrir des déjeuners et faire des soupers gastronomiques, mais la covid est arrivée. C'est pourquoi on a rempli les congélateurs et les frigos de produits pour les clients. Ça nous a permis de faire de la production en grande quantité », ajoute la propriétaire.

En mode SG dans les épiceries

Il sera possible dans quelques semaines de trouver des produits de la boutique au rayon surgelé du IGA de Rawdon. Pour Valérie Langlais, il était important d'offrir des produits sans gluten que l'on ne retrouve pas dans des épiceries de grande surface. 

« Je veux quand même y aller à mon rythme, car je veux garder une exclusivité de produits dans ma boutique. Nous avons une belle région à faire visiter aux gens qui viennent dans Lanaudière. Et au final, c'est toujours meilleur lorsque c'est fait maison », indique-t-elle. 

Des soupers gastronomiques pour l'automne

Dès cet automne, il sera possible de réserver des places pour des soupers gastronomiques. Les clients pourront apporter leur vin, venir en famille et profiter d'un repas de 7 services, le tout sans gluten. Les soirées seront thématiques et auront lieu tous les 3 mois. 

Ce type de soirée existait déjà auparavant mais la propriétaire souhaite cette année faire profiter les clients de sa nouvelle salle à manger, située en plein coeur du centre-ville de Joliette. 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 10h30

COVID-19: peu de recours jusqu'ici aux doses de rappel de vaccination

En date de mercredi, seulement 56 % des Québécois âgés de cinq ans et plus avaient reçu une troisième dose de vaccin contre la COVID-19, une proportion inchangée depuis des mois alors que le Québec se prépare à une nouvelle campagne de vaccination avant une éventuelle autre vague  d'infections cet automne. Des responsables gouvernementaux croient ...

11 août 2022

Les bioplastiques attirent des milliards de dollars en investissements

Au moment où la planète est de plus en plus troublée par l'impact négatif persistant sur l'environnement des plastiques fabriqués par les usines pétrochimiques, des entreprises investissent des milliards de dollars pour accélérer la production de plastiques à partir de produits naturels et renouvelables qui pourront être compostés en toute sécurité ...

11 août 2022

Les Canadiens tiennent plus à leur langue qu'à leurs autres identités

Un nouveau sondage révèle que plus de Canadiens déclarent un fort attachement à leur langue principale qu'à tout autre marqueur d'identité, y compris le pays en tant que tel. L'enquête menée par la firme Léger pour l'Association d'études canadiennes précise que 88 % des répondants ont déclaré un fort sentiment d'attachement à leur langue ...