X
Rechercher
Publicité

Un problème encore présent

Lanaudière s'affiche contre la pauvreté

durée 11h00
1 avril 2022
Marie-Eve Buisson
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Marie-Eve Buisson, Journaliste

Le Collectif anti-pauvreté de Lanaudière (CAP-L) se joint aujourd’hui à des dizaines de groupes de partout au Québec pour rappeler qu'il existe encore des personnes en situation de pauvreté.

« Au Québec, une personne sur dix ne couvre pas ses besoins de base. Et il est temps que le gouvernement prenne ce problème au sérieux ».

C’est ce que rappelle le Collectif en ce jour du premier avril, où plusieurs actions de visibilité ont lieu à l’initiative des organismes du milieu.

Dans Lanaudière, le collectif a choisi de donner la parole à cinq personnes en situation de pauvreté dans une vidéo intitulée 1 personne sur 10, qui est diffusée sur leur page Facebook 

« Nous espérons que les élus de notre région, dont 8 sur 9 font partie du présent gouvernement, feront personnellement l’exercice de la visionner afin de prendre la juste mesure de ce que ça peut représenter, dans la vie des gens en situation de pauvreté, ne pas pouvoir couvrir ses besoins de base », explique Johanne St-Denis, coordonnatrice d’Action Populaire des Moulins

Le dernier budget présenté le 22 mars dernier par le gouvernement du Québec a choqué les organismes de lutte contre la pauvreté. « Ce budget nous a confirmé que le gouvernement ne comprend rien à la réalité des personnes en situation de pauvreté », ajoute Éliane Morin, co-coordonnatrice d’Action DIGNITÉ Lanaudière, responsable du volet défense des droits.

C'est aussi ce que dénonce Virginie Larivière, porte-parole du Collectif pour un Québec sans pauvreté« Depuis le début de son mandat, le gouvernement a maintes fois démontré que la lutte contre la pauvreté ne fait pas partie de ses priorités. Le budget du 22 mars en est la dernière preuve. Nous lui avions pourtant suggéré plusieurs mesures structurantes, qui pourraient faire une différence à long terme dans la vie des personnes en situation de pauvreté », se désole-t-elle. 

 

 

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Les journalistes souffrent de niveaux «alarmants» de stress, suggère un sondage

Les travailleurs canadiens de l’information souffrent de niveaux «alarmants» de stress et de traumatismes liés au métier, selon un nouveau rapport, et les chercheurs réclament un soutien accru pour aider les journalistes à faire face à la couverture de la COVID−19 et d’autres crises dans l’actualité. Les résultats, basés sur 1251 réponses ...

Journée de patrouille avec la SQ et le conseiller municipal Robert Pellerin

Dans le cadre de la Semaine de la police le 17 mai dernier, l’agent Steve Desrochers, policier-patrouilleur au poste secondaire de la MRC de d’Autray, a patrouillé en compagnie de Robert Pellerin, conseiller municipal et responsable de la sécurité publique de la Ville de Lavaltrie. Au cours de leur patrouille, ils ont abordé de nombreux dossiers ...

Retour sur le vernissage de l'exposition temporaire de Saint-Jacques

La Municipalité de Saint-Jacques a procédé au vernissage de l’exposition temporaire intitulée Mémoire de l’érablière : rencontres autour de la raquette du sucrier, qui s'est tenue le 19 mai dernier à la Maison de la Nouvelle-Acadie. L'exposition demeurera du 1 er juin au 10 octobre prochain, et sera accessible tous les mercredis de 13 h à ...