X
Rechercher
Publicité

Après six mois de grève générale illimitée

Les grévistes de la Coop Lanaudière célèbrent leur première victoire

durée 14h00
29 mars 2022
Marie-Eve Buisson
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Marie-Eve Buisson, Journaliste

Une dizaine de personnes était présente ce matin devant l’installation de la Coop Lanaudière à Joliette, pour manifester contre leur employeur, mais aussi pour célébrer leur victoire au Tribunal administratif du travail (TAT).  

Lors d'une décision, rendue le 25 mars dernier, le TAT a reconnu la présence de six briseurs de grève et a ordonné à la Coop Novago de ne plus avoir recours aux services de ces salariés non syndiqués dans leurs activités réduites. 

« L’employeur utilisait des personnes de l’externe en télétravail pour remplir les fonctions des travailleurs en grève. Il ne faut pas oublier que le télétravail a amené ce type de problématique. C’est une difficulté par exemple, pour nous, de savoir qui travaille ou non, quand les employés ne sont pas dans la bâtisse », explique, Patricia Rivest, la présidente du Conseil central de Lanaudière (CSN).
 

6 mois de combat

Cela fait presque six mois que les salariés de la Coop Novago sont en grève générale illimitée. La dernière rencontre entre les deux parties date du 10 décembre 2021. Les grévistes luttent pour éviter la baisse salariale annoncée par l’employeur, variant de 14% à 29%.  

« Il y a beaucoup de personnes qui ont des enfants qui travaillent ici. Il faut savoir que ce n'est pas juste une question de salaire. C’est aussi une diminution de nos conditions de travail, par exemple en limitant les journées de maladie, les vacances et les congés sociaux », mentionne Nicole Lambert, la présidente du Syndicat des travailleuses et des travailleurs de la Coop Lanaudière CSN

Et selon Patricia Rivest, cette baisse de salaire affecte particulièrement les travailleurs expérimentés. « Nous sommes en pénurie de main d'œuvre et on répète sans cesse qu’il faut augmenter les salaires. Ici, on a des gens expérimentés dans un domaine très particulier, le domaine agricole. Ce n’est pas n’importe qui qui peut faire cet emploi-là. Si demain matin on se retrouve avec le salaire minimum, là, les gens d’expérience iront travailler ailleurs », dit-elle. 
 

Des grévistes plus motivés que jamais

Après six mois de combat, les salariés en grève ne semblent pas s’épuiser. Ils chantent, rient et gardent le sourire. Les voitures les klaxonnent en signe de solidarité, et on aperçoit des gens les saluer de la main. 

« Notre monde va continuer de combattre, ils sont prêts. Ils sont motivés et ne lâcheront pas. Pas après six mois », dit avec fierté Patricia Rivest.



 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Des lanaudoises se démarquent dans leur métier traditionnellement masculin

La remise de la bourse Pilote & Filles, qui a pour but d'encourager les femmes à explorer et intégrer les métiers non traditionnels, a eu lieu le 19 mai dernier, lors d'une cérémonie virtuelle animée par Marie-Lise Pilote. Cette année, ce sont 268 femmes provenant de cinq régions du Québec qui ont posé leur candidature. Certaines participantes ...

Le grand ménage se poursuit à Saint-Charles-Borromée

La Ville de Saint-Charles-Borromée continue de faire un grand nettoyage des dégâts causés par la tempête de samedi dernier, à l'aide de ses équipes sur le terrain. Le grand nettoyage devrait prendre fin le 3 juin prochain, selon la Ville. Les travaux urgents priorisés Les orages violents du 21 mai dernier ont causé des dommages importants ...

Des travaux d’asphaltage sont prévus à Lavaltrie à partir du 29 mai

Le ministère des Transports informe que des travaux d’asphaltage seront réalisés sur les bretelles situées au carrefour des autoroutes 31 et 40 à Lavaltrie, à compter du 29 mai, pour une durée de six semaines. Durant ce chantier, des fermetures complètes de bretelles sont à prévoir la nuit. Des chemins de détour seront proposés aux usagers de la ...