Publicité

23 décembre 2021 - 13:00

Sondage

Comptez-vous utiliser les tests rapides durant les fêtes?

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

Si les gens se sont rués lundi vers les pharmacies pour obtenir leurs autotests rapides de la COVID-19, certains sont revenus bredouilles. Il n’en demeure pas moins que bien des personnes attendent avec impatience cet outil avant leur rassemblement pour Noël. 

Les pharmacies, qui n’avaient parfois pas encore reçu leur livraison de tests rapides, ont été prises d'assaut lundi. Certaines ont vu leur site Web être hors service.

Le volume de demande semble montrer l’intérêt des Québécois pour ce nouvel outil, surtout devant la montée des cas de COVID-19, fracassant des records ces jours-ci. 

L’objectif est de distribuer 840 000 trousses de 5 tests chacune d’ici Noël pour que les gens puissent les utiliser avant de fréquenter leurs proches. 

C’est le premier arrivé, le premier servi, sauf chez Jean Coutu, Brunet et Familiprix, où un rendez-vous doit être pris en ligne. 

Les personnes de 14 ans et plus auront droit à une trousse par mois. Les enfants peuvent s’en procurer dans leur école, mais ceux-ci sont retournés chez eux lundi.

Même si Québec recommande leur utilisation lorsque des symptômes sont présents, les tests rapides restent efficaces pour détecter une charge virale élevée. 

Et vous, comptez-vous utiliser les tests rapides durant les fêtes? Répondez au sondage disponible ici

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.