X
Rechercher
Publicité

L’Institut de la statistique du Québec

Une baisse des exportations pour le Québec, au mois d’octobre

durée 12h00
26 décembre 2021
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Salle des nouvelles

Les exportations internationales de marchandises du Québec, désaisonnalisées, en dollars constants, ont baissé de 0,3 % en octobre 2021 par rapport au mois de septembre.

C’est ce qui ressort de l’analyse des plus récentes données sur le commerce international de marchandises du Québec, diffusées aujourd’hui par l’Institut de la statistique du Québec.

Les produits ayant le plus contribué à cette baisse mensuelle sont les produits pharmaceutiques et médicinaux (– 46,2 % par rapport au dernier mois), le mazout lourd (– 50,0 %), le papier (sauf le papier journal) (– 14,2 %), ainsi que les minerais et concentrés de cuivre, dont les exportations d’octobre sont nulles.

Pour ce qui est des produits dont les exportations ont augmenté en octobre, mentionnons l’aluminium et les alliages d’aluminium sous forme brute (+ 10,2 %), les aéronefs (+ 10,8 %), ainsi que les oléagineux (sauf le canola), dont les exportations d’octobre sont relativement élevées par rapport aux autres mois de l’année 2021.

Pour les dix premiers mois de 2021, les exportations internationales de marchandises du Québec sont en hausse de 3,4 % par rapport aux mêmes mois de 2020.

Hausses des importations internationales

Les importations internationales de marchandises du Québec, désaisonnalisées, en dollars constants, ont augmenté de 11,3 % en octobre par rapport à septembre 2021.

Les produits ayant le plus contribué à la hausse des importations au mois d’octobre sont le pétrole brut classique (+ 51,8 %), les camions de poids léger, les fourgonnettes et les véhicules utilitaires sport (+ 23,1 %), les voitures automobiles et leurs châssis (+ 53,3 %), ainsi que l’essence à moteur (y compris les composants de mélange à essence et le carburant à l’éthanol) (+ 55,8 %).

En revanche, les importations ont baissé pour certains produits, dont les formes primaires et les produits semi-ouvrés de métaux et des alliages de métaux non ferreux (sauf d’or, d’argent, et de métaux du groupe du platine et d’aluminium) (– 65,5 %), les navires (– 99,2 %), les minerais et concentrés de plomb et de zinc (– 58,7 %), ainsi que le coke et les autres produits de four à coke (– 45,6 %).

Pour les dix premiers mois de 2021, les importations internationales de marchandises du Québec affichent une hausse de 12,0 % par rapport aux mêmes mois de 2020.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Variole simienne: la Santé publique explique les mesures à prendre

Le Dr Luc Boileau a tenu une conférence de presse aujourd’hui pour venir expliquer aux citoyens comment reconnaître la variole simienne ou communément appelée variole du singe et quelles mesures devrait-on prendre.  Il a débuté en mentionnant que nous étions loin de la contagiosité et de l’ampleur de la COVID-19, mais qu’il était bon de ...

Joliette reconnue pour sa préservation de la biodiversité

La Ville de Joliette a reçu le 17 mai dernier une attestation de niveau 2 et 2 étoiles pour la préservation et la mise en valeur de la biodiversité, lors du Salon des technologies environnementales du Québec. Organisé par Réseau Environnement, le Salon tenait sa toute première cérémonie de reconnaissance du programme d’excellence pour la ...

durée Hier 17h00

Les journalistes souffrent de niveaux «alarmants» de stress, suggère un sondage

Les travailleurs canadiens de l’information souffrent de niveaux «alarmants» de stress et de traumatismes liés au métier, selon un nouveau rapport, et les chercheurs réclament un soutien accru pour aider les journalistes à faire face à la couverture de la COVID−19 et d’autres crises dans l’actualité. Les résultats, basés sur 1251 réponses ...