Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

L'Assomption

Manifestation pendant 24 heures devant le bureau de François Legault

durée 16h00
28 octobre 2021
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Salle des nouvelles

Dans le cadre des négociations pour le renouvellement de leur convention collective, des professionnels et des techniciens du CISSS de Lanaudière ont manifesté pendant 24 heures consécutives devant le bureau de circonscription de François Legault pour dénoncer le mépris gouvernemental.

Ce campement temporaire de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) a culminé par un grand rassemblement militant le 26 octobre sur l’heure du midi.

« Le gouvernement caquiste n’a toujours pas offert des mesures satisfaisantes pour miser sur l’attraction et la rétention du personnel professionnel et technique dans le réseau de la santé et des services sociaux. La moindre des choses serait que le gouvernement discute de bonne foi de ces enjeux de société », a mentionné Benoît Audet, 3 e vice-président de l’APTS et responsable de la négociation nationale.

« La surcharge de travail et la pénurie de main-d’œuvre menacent autant l’accessibilité aux soins de santé et aux services sociaux que la santé et la sécurité de nos propres membres. La pandémie ne peut pas tout justifier. Alors que le réseau craque de partout, cette arrogance pue au nez », selon Kevin Newbury, président de l’exécutif local de l’APTS au CISSS de Lanaudière.

Une mobilisation en crescendo

Les mesures annoncées par le gouvernement Legault pour lutter contre la pénurie d’infirmières ont indigné les 60 000 membres de l’APTS.

« Ce refus de reconnaître et de valoriser l’expertise du personnel professionnel et technique est nuisible à la santé des Québécois. Cela crée un sentiment d’aliénation auprès des salariés et envoie un bien mauvais message alors que l’on doit recruter dans les laboratoires où les demandes d’analyse ne cessent de s’accumuler », a poursuivi Martin Lavigne, président de l’exécutif local de l’APTS Laboratoires Lanaudière.

Cette réalité est aussi vécue dans les salles d’imagerie médicale et de médecine nucléaire, dans les centres jeunesse, dans les services à domicile, en santé mentale et dans les autres secteurs névralgiques où les listes d’attente s’allongent constamment.

Devant l’intransigeance du gouvernement, une intensification des moyens de pression est à prévoir. L’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) est sans contrat de travail depuis le 31 mars 2020.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 10h30

COVID-19: peu de recours jusqu'ici aux doses de rappel de vaccination

En date de mercredi, seulement 56 % des Québécois âgés de cinq ans et plus avaient reçu une troisième dose de vaccin contre la COVID-19, une proportion inchangée depuis des mois alors que le Québec se prépare à une nouvelle campagne de vaccination avant une éventuelle autre vague  d'infections cet automne. Des responsables gouvernementaux croient ...

11 août 2022

Les bioplastiques attirent des milliards de dollars en investissements

Au moment où la planète est de plus en plus troublée par l'impact négatif persistant sur l'environnement des plastiques fabriqués par les usines pétrochimiques, des entreprises investissent des milliards de dollars pour accélérer la production de plastiques à partir de produits naturels et renouvelables qui pourront être compostés en toute sécurité ...

11 août 2022

Les Canadiens tiennent plus à leur langue qu'à leurs autres identités

Un nouveau sondage révèle que plus de Canadiens déclarent un fort attachement à leur langue principale qu'à tout autre marqueur d'identité, y compris le pays en tant que tel. L'enquête menée par la firme Léger pour l'Association d'études canadiennes précise que 88 % des répondants ont déclaré un fort sentiment d'attachement à leur langue ...