Publicité

22 octobre 2021 - 12:00

Sensibilisation

Le Réseau multiplie les efforts pour prévenir la toxicomanie chez les jeunes

Par Salle des nouvelles

Le Réseau communautaire d’aide aux alcooliques et autres toxicomanes (Le Réseau) poursuit cette année le déploiement de différentes actions ciblant les adolescents et les jeunes adultes du nord de Lanaudière.

Misant sur des stratégies comme la sensibilisation, la responsabilisation des individus, le développement de compétences ou la mise en valeur des alternatives à la consommation, l’organisme souhaite prévenir la manifestation de problèmes liés à une consommation excessive ou à risque chez les jeunes.

Un programme développé chez nous qui fait l’envie d’autres régions

Développé par l’équipe du Réseau, le programme ADOS (Aider, Développer, Outiller, Sensibiliser) s’adresse aux élèves de 6e année et du secondaire et consiste en différents ateliers adaptés à l’âge des élèves et animés en classe.

Ceux-ci visent à informer les jeunes sur les substances, la toxicomanie et leurs multiples enjeux et à les outiller, par exemple, dans la prise de décisions réfléchies, la gestion de leurs émotions, le développement de leurs passions et intérêts ou la résolution de problème.

« Nous sommes contents d’être de retour en présentiel dans les écoles cette année, notamment avec notre programme ADOS », a affirmé madame Lynda Allard, coordonnatrice au Réseau, avant d’ajouter « à notre grande fierté, celui-ci est également utilisé par plusieurs ressources dans plus d’une dizaine de régions du Québec».

Des investissements payants

Depuis l’automne 2019, le Réseau bénéficie d’un financement du ministère de la Santé et des Services sociaux pour intensifier sa présence dans les écoles secondaires.

Grâce à ces sommes, l’organisme offre de nouveaux services aux écoles, comme des activités de prévention animées durant la période du dîner et des rencontres en sous-groupes d’élèves ayant une consommation à risque ou présentant des facteurs de risque pouvant mener au développement d’une consommation problématique.

Par le biais d’un projet en prévention de l’usage inapproprié de cannabis et en réduction des méfaits, le Réseau reçoit également un financement lui permettant d’intensifier ses actions auprès des jeunes adultes.

Il peut ainsi joindre ceux qui fréquentent le Centre multiservice des Samares, le Cégep régional de Lanaudière à Joliette ou les carrefours jeunesse-emplois et autres organismes communautaires qui s’adressent à eux.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.