Publicité

21 octobre 2021 - 18:00

Tim Hortons

Biscuits sourire, un succès dans Lanaudière

Par Salle des nouvelles

Les propriétaires de restaurant Tim Hortons et les invités d’un bout à l’autre du Canada ont célébré le 25e anniversaire de la campagne annuelle du Biscuit sourire de Tim Hortons en recueillant plus de 12 millions de dollars, un nouveau record.

Cette année, à Lanaudière, Patricia Dupuy, Véronique Dupuy, Simon St-Jean, Michel St-Jean, Hugo Ouellet, Catherine Lemire, Véronique Gravel et Michel Rousselle propriétaires du restaurant Tim Hortons local, ont amassé avec leurs invités 45 000 dollars pour soutenir la Société de l’Autisme Région Lanaudière.

Pour une quatrième année, l’organisme, choisi par 23 restaurants Tim Hortons® de la région de Lanaudière, s’est vu recevoir un montant de 45 000 $.

Lors de la semaine des biscuits sourire, l’organisme a invité les citoyens lanaudois à prendre part à cette campagne de  financement et à envoyer une photo d’eux par la suite afin de manifester leur soutien! L’équipe de la SARL est très contente du grand taux de participation année après année à travers la région lors de l’événement.

Plusieurs écoles, entreprises, familles, et individus ont acheminé à l’organisme une photo d’eux dégustant des biscuits sourire. Les fonds serviront à bonifier les services de professionnel offert à nos participants de nos différents services.

« Chaque année, les propriétaires de restaurant Tim Hortons se surpassent pour recueillir des fonds pour notre campagne annuelle du Biscuit sourire, et il est vraiment inspirant de participer à une initiative aussi importante », raconte Hope Bagozzi, directrice du marketing chez Tim Hortons.

Les propriétaires de restaurant Tim Hortons de partout au Canada présenteront à leurs partenaires caritatifs locaux leurs chèques du Biscuit Sourire d’ici la fin du mois prochain.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.