Publicité

18 octobre 2021 - 16:00

Saint-Cuthbert

Des noms pour les chalets des loisirs de Saint-Cuthbert

Par Mathieu Savard, Journaliste

Le conseil municipal de Saint-Cuthbert qui souhaitait mettre en place des noms pour les deux chalets des loisirs : connu comme le « vieux » et le « neuf » et qui auront finalement des noms symboliques pour le milieu des sports et des loisirs cuthbertois.

Les élus ont donc décidé de rendre hommage à Richard Lauzon et Mario Drainville.

« Directeur général et secrétaire-trésorier à la Municipalité de Saint-Cuthbert pendant 39 ans, également sportif et toujours aussi présent dans la vie sociale et communautaire, le conseil municipal a nommé le « chalet neuf » : le pavillon Richard Lauzon » .

« Conseiller municipal de 1985 à 1996, énormément impliqué pendant plusieurs années dans le sport et le loisir à Saint-Cuthbert, grand sportif lui-même, redoutable joueur de balle et de hockey, le conseil municipal a désigné le « vieux chalet » : le chalet Mario Drainville » . 

Les deux pavillons qui porteront désormais les noms de ces deux hommes très connus du milieu des sports et des loisirs cuthbertois ont d’ailleurs pu dévoiler les travaux d’aménagement effectués récemment au parc municipal.

Les travaux consiste à l'aménagement de jeux d'eau et à l’ajout de modules de jeu pour les enfants à proximité des chalets, un projet d'aménagement de sentier pédestre menant à une aire de repos aux abords de la rivière Chicot avec tables à pique-nique, bancs et chaises longues et des panneaux d'interprétation sur la faune, la flore et l'histoire du parc municipal et de la rivière Chicot se trouvent le long du sentier.

Les élus ont tenu à remercier pour leur soutien à la réalisation de ce projet tous les intervenants du milieu, organismes locaux et citoyens et invite la population à venir découvrir ou redécouvrir l'endroit.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.