Publicité

8 octobre 2021 - 12:00

Québec

La prudence est de mise sur les routes

Par Mathieu Savard, Journaliste

Le ministère des Transports du Québec souhaite sensibiliser les gens aux risques de heurter un animal sauvage sur les routes du Québec.

C’est que les mois d’octobre et de novembre sont les plus propices à ce genre de situation malencontreuse. 

Même si plusieurs panneaux routiers rappellent d’être vigilants dans certains secteurs le MTQ souhaite quand même rappeler que : « malgré ces mesures de prévention, les risques de collision demeurent importants. Ainsi, la meilleure protection contre ce type d’accident reste la vigilance des conducteurs, et ce, sur l’ensemble du réseau ».

Pour se rappeler, voici certains conseils de sécurité afin d’éviter le pire :

  • Redoublez de prudence durant les périodes du jour considérées comme celles où le danger de heurter un animal est le plus grand, soit l'aube et le crépuscule, et ce, particulièrement à l'automne, alors que la présence de la grande faune près des routes est accrue.
     
  • Ralentissez immédiatement si vous soupçonnez la présence de cervidés aux abords de la route. Ces animaux sont nerveux et imprévisibles : ils peuvent très rapidement surgir sur la chaussée.
     
  • Actionnez vos freins à plusieurs reprises afin de signaler la présence de cervidés aux conducteurs qui vous suivent. N'effectuez jamais de manœuvre brusque pour tenter d'éviter un cervidé au dernier moment. Un accident beaucoup plus sérieux pourrait en résulter. Dans la plupart des cas, lorsque la collision semble imminente, ralentissez et freinez progressivement.

D’ailleurs, si vous êtes témoin de l’irruption d’un animal sur une route du Québec vous pouvez contacter le 511. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.