Publicité

29 août 2021 - 13:00

Soutenir les personnes touchées et leurs proches

L’ASEPL dévoile sa programmation pour l’automne

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

L’Association sclérose en plaques de Lanaudière (ASEPL) invite les personnes vivant avec la sclérose en plaques et leurs proches à participer aux activités organisées cet automne.

Parmi les événements, l’organisation lance une nouveauté, soit le petit café de l’ASEPL. « Venez bavarder tout en lisant le journal et en prenant un bon café avec des toasts-confiture et ce, gratuitement », indique-t-on par communiqué.

Voici sinon ce qui est réservé cet automne :

  • Joyeux dîners Terrebonne : Mardis, 7 septembre et 2 novembre
  • Joyeux dîners Joliette : Mardis, 5 octobre et 7 décembre
  • Cafés-rencontres Joliette : Mercredis, 22 septembre et 24 novembre
  • Conférence gratuite dans le cadre de la semaine des aidants naturels. « De la résistance au changement au lâcher prise », donnée par Lyne Turgeon, formatrice : Samedi 6 novembre 2021
  • Spectacle André-Philippe Gagnon « Monsieur tout le monde » : Samedi 15 janvier

Il est possible de participer à toutes les activités sans égard au lieu de résidence. Pour plus d’informations et pour s’inscrire : 450 753-5545 MRC du Nord / 438 494-9900 MRC du Sud

Rappelons que l’Association sclérose en plaques de Lanaudière contribue à l’amélioration des conditions de vie des personnes vivant avec la sclérose en plaques ainsi que celles de leurs proches. Dans la région de Lanaudière, près de 700 personnes vivent avec la sclérose en plaques.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.