Publicité

20 mai 2021 - 06:00

Assouplissements mesures sanitaires

Saint-Charles-Borromée aura finalement sa vente-débarras

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

Les récentes annonces du plan de déconfinement du gouvernement provincial permettent à la municipalité de Saint-Charles-Borromée d’aller de l’avant avec sa populaire vente-débarras la deuxième fin de semaine de juin.  

« Nous nous réjouissons de ces nombreux assouplissements annoncés hier par le premier ministre François Legault. C’est une lueur d’espoir importante et rassurante qui ouvre sur de belles perspectives pour l’été. Nous analyserons toutes les possibilités à venir au cours des prochains jours et des annonces seront faites, mais c’est encourageant! », soutient le maire Robert Bibeau.

La municipalité est donc en mesure d’annoncer la tenue de sa vente-débarras qui aura lieu les 11, 12 et 13 juin prochains. Les ventes se dérouleront toutefois uniquement sur le terrain des propriétés privées en raison des consignes sanitaires toujours en place.

Comme ce fut le cas l’automne passé, aucun rassemblement ne sera organisé ni toléré au parc Saint-Jean-Bosco pour la vente d’objets. La Ville exige alors la collaboration de tous afin d’assurer le succès de cette fin de semaine, tout en limitant le risque de propagation du virus.

« Ce traditionnel weekend est l’occasion parfaite pour faire de la place chez-soi ou pour dénicher de précieuses trouvailles », rappelle Valérie Lambert, agente des communications de la Ville par communiqué.

Une liste des adresses inscrites aux ventes à domicile sera diffusée sur les réseaux sociaux et sur le site Web de la municipalité. Pour y participer, il faut en faire la demande avant le 9 juin à midi par téléphone au 450 759-4415 ou par courriel à l’adresse [email protected]

À noter qu'en cas de pluie lors de deux des trois journées, les ventes-débarras seront reportées à la fin de semaine suivante.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.