Publicité

18 mai 2021 - 20:28 | Mis à jour : 22:00

Personnel de soutien

Des écoles fermées sont à prévoir demain

Par Salle des nouvelles

Plusieurs membres de la Fédération des professionnelles et professionnels de l’éducation du Québec (FPPE-CSQ), notamment dans Lanaudière, seront en grève « mystère » en avant-midi ce mercredi pour manifester leur insatisfaction à l’égard des offres salariales et de bonification des conditions de travail faites par le gouvernement.

Plus de 10 000 professionnels et professionnelles de l’éducation prendront part à cette deuxième séquence de grève pour une meilleure reconnaissance salariale des acteurs du milieu scolaire qui sont encore surtout des femmes.

Ils estiment que le réseau de l’éducation accuse un retard et que celui-ci crée un grave problème d’attraction et de rétention du personnel, que ce soient les enseignants ou le personnel de soutien.

Les syndicats garderont le mystère sur l’endroit du lieu de la grève jusqu’à 6h demain matin. Elle sera d’une demi-journée, en avant-midi. Cette dernière fait partie du mandat de cinq journées de grève voté par les membres de la FPPE-CSQ.

Le centre de service scolaire des Samares a indiqué suspendre les services en présentiel pour la journée dans l'ensemble de ses établissements primaires et secondaires. Des travaux à compléter à la maison seront toutefois donnés aux élèves du primaire et les ceux du secondaire continueront leurs cours à distance. 

La formation professionnelle et la formation générale des adultes seront également en téléenseignement, mais ce en avant-midi et en présentiel en après-midi. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.