Publicité

28 avril 2021 - 08:00

C'est ce qu'une étude démontre

L’aide alimentaire en hausse dans Lanaudière

Jérôme Ouellet

Par Jérôme Ouellet, Journaliste

Les citoyens de la région de Lanaudière sont nombreux à avoir accès à l’aide alimentaire afin de subvenir aux besoins.

Selon une étude de la chaîne de recherche du Canada Approches communautaires et inégalités de santé (Chaire CACIS),  avec la collaboration des Banques alimentaires du Québec,on dénombre 48% des usagers lanaudois de la banque alimentaire sont en situation d’insécurité alimentaire grave,après qu’ils aient eu recours à ce service pour la première fois. 

Cette insécurité alimentaire grave s’explique du fait que ces personnes qui se trouvent dans une situation de vulnérabilité extrême, s’abstiennent de manger pendant une journée complète. Également, cela occasionne des pertes de poids qui ne sont pas souhaitées. 

Toujours selon cette étude, près de 45 % des résidents de la région de Lanaudière déclarent un revenu annuel qui se situe sous la barre des 20 000 $.

L’étude PARCOURS est une étude de type longitudinale qui accompagne 1 000 nouveaux usagers d'aide alimentaire dans 106 organismes communautaires au Québec répartis dans quatre régions québécoises dont celle de Lanaudière.


 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.