Publicité

14 avril 2021 - 12:00

Sainte-Émélie-de-l’Énergie

Campagne de sensibilisation pour la gestion du tri des matières résiduelles

Par Salle des nouvelles

La municipalité de Sainte-Émélie-de-l’Énergie a lancé une campagne de sensibilisation pour aider ses résidents à mieux trier les matières résiduelles.

Même si la majorité des Québécois savent recycler, des améliorations sont toujours possibles.

« La quantité de matières déposée dans le bac noir ne fait qu’augmenter depuis de nombreuses années : cette campagne veut rappeler aux résidents comment se départir adéquatement de leurs résidus. Mieux trier va avoir un impact bénéfique sur le poids de nos poubelles : moins elles pèsent lourd, moins ça coûte cher », d'affirmer Martin Héroux, maire de Sainte-Émélie-de-l’Énergie.

Cette diffusion, débutant en avril, sera maintenue tout au long de l’année 2021 dans tous les outils de communication de la municipalité, dont la page Facebook.

Utilisant des visuels ludiques, les publications répondent directement aux questions que de nombreuses personnes se posent au moment de se départir d’un article. Aussi au programme, des « trucs et astuces » pour réduire ses déchets, notamment en limitant le gaspillage alimentaire ou encore en optimisant l’usage de l’écocentre.

Cette campagne présente les impacts qu’a une mauvaise gestion des matières résiduelles sur les comptes de taxes et met en avant les programmes qui existent déjà, notamment le programme de compostage domestique et l’aide financière pour les couches lavables.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.