Publicité

11 avril 2021 - 16:35

25 000 Québécois touchés

C'est la journée mondiale de la maladie de Parkinson

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Aujourd’hui, le 11 avril, c’est la journée mondiale de la maladie de Parkinson. À cette occasion, EnBeauce.com vous parle de cette pathologie qui touche aujourd’hui 25 000 Québécois.

Cette pathologie doit son nom à James Parkinson, un médecin anglais qui a été le premier à la décrire, d’abord connu sous le nom de « Paralysie agitante », au XIXe siècle. C’est ensuite un docteur français, un certain monsieur Charcot, qui lui donnera le nom définitif de « Maladie de Parkinson ».

Celle-ci est la deuxième maladie neurodégénérative la plus présente chez les personnes âgées, derrière l’Alzheimer. 

La maladie de Parkinson est due à un manque de dopamine sécrété par le cerveau. Cette molécule permet la communication au sein du système nerveux et influence le comportement physique de l’être humain. La perte des neurones est un processus lent. Les symptômes moteurs commencent à apparaître lorsque près de 80 % des neurones dopaminergiques ont disparu.

Elle apparaît majoritairement chez les hommes, entre l’âge de 45 et 70 ans. 

Rien n’a été prouvé à ce jour, mais des chercheurs suspectent un lien entre les pesticides, les herbicides et d'autres substances de ce genre avec la maladie. Elle est en effet plus répandue dans les milieux ruraux.

Il faut savoir que ce n’est pas une maladie mortelle bien qu’aucun traitement n'existe pour l’instant afin de la faire disparaître. Seulement certains médicaments permettent d’atténuer les symptômes. 

Les principaux symptômes sont les tremblements, la rigidité ou la raideur musculaire, la lenteur des mouvements, des troubles d’équilibre, un changement du volume et du ton de la voix. Qui plus est, les malades peuvent avoir des problèmes de déglutition importants.

Quelques conseils pour améliorer votre bien-être et votre condition physique si vous faites partie des personnes atteintes de cette maladie :

- s’éloigner de toutes formes de stress, car il est votre ennemi numéro un

 - faire des siestes

- faire des activités physiques, comme le jardinage ou le sport 

- pratiquer des étirements régulièrement

- ne pas vous isoler, aller en centre de jour peut-être l’occasion de rencontrer du monde

- continuer à faire ce que vous aimez, partir en vacances, cuisiner, etc.

- et éviter de manger des repas trop riches en viande.

À titre indicatif, Pierre Eliot Trudeau, le père du Premier ministre du Canada Justin Trudeau, a lui-même eu la maladie d'Alzheimer, tout comme Mohamed Ali.



 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.