Publicité

13 mars 2021 - 11:15 | Mis à jour : 11:24

Entre 2 h et 3 h

On tombe à l'heure avancée cette nuit

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Le Québec passera à l’heure avancée cette nuit entre 2h et 3h du matin. Vous dormirez donc une heure de moins, mais le soleil brillera une heure de plus le soir.

À cette occasion, le ministère de la Justice rappelle à la population qu'il faudra avancer montres et horloges d'une heure. 

Court historique
En 2006, la Loi sur le temps légal (L.Q. 2006, chapitre 39) est venue remplacer la Loi sur le temps réglementaire. L'adoption de cette loi visait à maintenir l'harmonie temporelle existant avec les États voisins en raison de l'entrée en vigueur de l'Energy Policy Act of 2005.

Cette loi des États-Unis visant l'économie d'énergie prévoyait, notamment, que le passage à l'heure avancée s'effectuerait, à compter de l'année 2007, le deuxième dimanche de mars et que le retour à l'heure normale serait différé d'une semaine, soit au premier dimanche de novembre. 

Le changement d'heure était déjà appliqué depuis la Seconde Guerre mondiale, cette loi n'a fait que fixer le jour du réglage des horloges.

Cependant, depuis quelques mois il y a un débat à savoir si oui ou non il faut encore changer les heures.

Au Canada, c'est maintenant deux territoires qui ne passent pas à l'heure avancée. La Saskatchewan qui ne l’a jamais fait  et le Yukon, où les horloges ont été réglées sur l'heure d'été au printemps dernier pour ne plus bouger. 

À date, Québec n'est pas fermé à l'idée, mais aucun changement n'est prévu pour cette année. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.