Publicité

12 décembre 2020 - 15:00

Santé publique

COVID-19 : État de situation dans la région de Lanaudière

Par Salle des nouvelles

En date du 10 décembre, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière a fait le point sur la situation de la COVID-19 dans la région.

D’abord, après une fin de semaine marquée par une hausse importante du nombre de cas, en particulier au sud de la région, la situation semble se stabiliser et on observe même une diminution des cas dans certaines MRC du nord.Cela dit, la transmission communautaire est toujours très active.

Le directeur de la santé publique de Lanaudière, Dr Richard Lessard, a rappelé qu’à l’approche des fêtes, le respect des mesures de distanciation, de lavage des mains et de port du masque est particulièrement important, notamment dans nos activités de magasinage et dans les milieux de travail.

« Je vous invite à limiter le plus possible vos contacts et à redoubler d’ardeur dans l’application des mesures de prévention et de protection contre le virus. Je vous rappelle en effet que compte tenu de la propagation du virus, chaque personne que nous côtoyons est potentiellement infectée, ce qui nous met tous à risque de contracter la maladie et de la transmettre à notre entourage », a souligné le Dr Lessard.

Dans ce contexte, le dépistage prend tout son sens. À cet égard, les personnes qui présentent des symptômes, qui ont été en contact avec une personne infectée ou qui ont été appelées par la santé publique dans le cadre d’une enquête épidémiologique, doivent se faire dépister.

Lanaudière dispose d’un potentiel  de plus de 2 000 dépistages par jour.

Au cours de la dernière semaine, en moyenne, 1 155 dépistages ont été réalisés quotidiennement. Ceci indique qu’il y a de la place pour ceux qui désirent obtenir un dépistage.

Pour connaître les modalités de dépistage offertes à la population, veuillez consulter le site Web du CISSS ainsi que sa page Facebook.

Impacts sur l’offre de service du réseau
La situation de la COVID-19 engendre plusieurs impacts sur le réseau de la santé. La région de Lanaudière, comme les autres régions, doit y faire face. L’achalandage dans les salles d’urgence et le nombre de personnes hospitalisées ou aux soins intensifs atteints de la COVID-19 en sont des exemples.

À cet égard, le CISSS, à l’instar de l’ensemble des CISSS et des CIUSSS du Québec, a déposé son plan de délestage au MSSS cette semaine.

Ce dernier prévoit, selon le niveau d’activités cliniques reliées à la COVID-19, le report ou la réorganisation de certaines activités électives ou non urgentes. L’ensemble des besoins urgents ou prioritaires est toutefois maintenu.

Par ailleurs, compte tenu de la transmission communautaire soutenue du virus, le CISSS doit composer avec un niveau élevé d’absentéisme associé au contexte de la COVID-19.

En effet, le CISSS compte actuellement 392 employés retirés du travail en raison du virus. C’est pourquoi plus de 160 membres du personnel ont été appelés en renfort afin de soutenir les équipes dans le besoin. 

Vaccination
Les équipes travaillent présentement à la planification de la vaccination contre la COVID-19 annoncée par le ministre de la Santé et des Services sociaux, M. Christian Dubé.

Éclosions dans les CHSLD et les RPA
En ce qui concerne les éclosions dans les centres d'hébergement, la situation s’est améliorée, alors que dans les RPA, trois établissements sont sous haute surveillance.

Les équipes du CISSS demeurent présentes dans ces milieux.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.