Publicité

23 octobre 2020 - 16:26

COVID-19

L’ensemble de la MRC de L’Assomption passe au palier rouge

Par Salle des nouvelles

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, annonce que la Santé publique fait passer la ville de L’Épiphanie au palier d’alerte maximale, ce qui signifie que toute la MRC de L’Assomption est maintenant au palier rouge. Les territoires de la MRC de L’Assomption qui font partie de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) étaient déjà rouges.

Les mesures associées à ce changement de zones, comme la fermeture des bars et des restaurants, entreront en vigueur le lundi 26 octobre, dès 00 h 01, soit dans la nuit du 25 au 26 octobre. Celles concernant le milieu scolaire et sportif entreront en vigueur dès le mercredi 28 octobre.

Rappelons que les MRC de Joliette, d’Autray et des Moulins sont déjà au palier d’alerte maximale.  Le reste de la région de Lanaudière demeure au palier orange.

« À la suite de la recommandation des autorités de la santé publique, la portion de la MRC de l’Assomption qui est à l’extérieur de la Communauté métropolitaine de Montréal passe également au palier rouge, indique Christian Dubé. Nous avions déjà annoncé, il y a quelques jours, le passage au palier d’alerte maximale pour d’autres secteurs de la région de la Lanaudière. Cela nous rappelle que le virus circule abondamment dans l’ensemble des communautés, et que chaque personne a un important rôle à jouer dans les efforts afin de freiner cette propagation. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.