Publicité

22 octobre 2020 - 12:00

Dès ce vendredi 23 octobre

Déménagement de la clinique de dépistage sans rendez-vous du sud de Lanaudière

Par Salle des nouvelles

La Direction du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière désire informer la population de la relocalisation prochaine de la clinique de dépistage COVID-19 sans rendez-vous présentement aménagée sous une tente à proximité de l’Hôpital Pierre-Le Gardeur. Ce déménagement est nécessaire en raison de l’arrivée de la saison froide.

À compter de demain, vendredi 23 octobre, les activités de la clinique seront transférées au 300, rue Louis-Blériot à Mascouche.

Pour s'y rendre, il suffit d’emprunter l’autoroute 640 jusqu’à la sortie 44, de tourner à gauche vers la rue Louis-Hébert, puis de tourner sur l’avenue de la Gare jusqu’à la rue Louis-Blériot (de l’Aéroport). Le service continuera d’être offert à l’auto sans rendez-vous, 7 jours sur 7, de 8 h à 20 h.

Cet horaire est toutefois sujet à changement; consulter le www.cisss- lanaudiere.gouv.qc.ca. Il est nécessaire d’avoir en main votre carte d’assurance-maladie du Québec lors de la visite.

Une clinique mobile de dépistage est aussi accessible. Pour consulter l’horaire : http://www.cisss-lanaudiere.gouv.qc.ca/coronavirus/depistage-covid-19/.

Pour prendre un rendez-vous pour un dépistage dans l'une des cliniques de
Lanaudière, composer le 1 877 644-4545.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.