Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

La femme s'est filmée de sa chambre en appelant à l'aide

Une femme Atikamekw décède à l'hôpital de Joliette entourée de soignants racistes

durée 09h12
29 septembre 2020
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Salle des nouvelles

Le Conseil de la Nation Atikamekw (CNA) interpelle le gouvernement du Québec sur les circonstances qui ont précédé le décès de Joyce Echaquan au Centre hospitalier de Lanaudière alors que cette Atikamekw de Manawan a vraisemblablement subi un traitement inadéquat.

Pour le CNA, les discriminations envers les autochtones dans les services publics sont malheureusement encore beaucoup trop présentes. La vidéo publiée par la défunte, en souffrance et appelant à l’aide, révèle une condescendance troublante et des propos racistes de la part du personnel soignant. La jeune femme était à l'hôpital depuis samedi. Pour l'instant, les éléments indiquent qu'elle serait décédée d'une surmédicamentation.

Le CNA demande qu’une enquête indépendante soit menée et que l’application des recommandations du rapport Viens soit accélérée.

« Il est malheureux de constater qu’en 2020 de tels comportements puissent encore se produire. Il est de la responsabilité de tous de les dénoncer, surtout dans le contexte des services de santé et dont la déontologie devrait nous protéger de l’inconfort du racisme », a mentionné Constant Awashish, Grand Chef de la Nation Atikamekw.

Le CNA rappelle que le rapport Viens faisait état, il y a un an déjà, d’une situation accablante sur la considération des autochtones dans les services publics. Par ailleurs, un récent sondage dévoilé cet été par l’APNQL démontrait un racisme encore très actif envers les autochtones au sein des institutions québécoises.

« Combien de tragédies et d’injustices les autochtones du Québec doivent encore vivre avant de se sentir en sécurité face à l’État ? », a lancé Constant Awashish.

La Direction a été informée hier en fin de journée de la situation. « Si ce qui nous a été rapporté est vrai, c'est inacceptable », ont-il réagi, par écrit. Aucune suite n'a été donnée à notre demande d'entrevue.

La Direction a précisé « adresser ses condoléances à la famille et aux proches de Mme Echaquan. Une enquête est en cours afin de faire la lumière sur les événements survenus au cours de la journée d'hier et nous prendrons les mesures nécessaires, suivant les résultats de l'enquête. »

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


21 juin 2024

Les travailleurs de la SOPFEU approuvent la nouvelle convention collective

Les travailleurs de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) qui sont représentés par le syndicat Unifor ont ratifié l'entente de principe qui était intervenue avec leur employeur, de sorte qu'ils ont maintenant une nouvelle convention collective. Selon le syndicat, l'entente a reçu l'appui de 64,5 % des travailleurs qui se sont ...

21 juin 2024

Plantation de plus de 1 750 arbres et arbustes à Crabtree

Le 10 juin , l’équipe d’Arbre-Évolution Coop a complété un imposant projet de reforestation urbaine au cœur de Crabtree avec l’aide de 110 bénévoles, dont 80 élèves de l’école Sacré-Cœur-de-Jésus. Le projet a reçu un financement de plus de 17 000 $ de la part du Programme de Reboisement Social™. Depuis 2014, Arbre-Évolution Coop déploie le ...

21 juin 2024

Les Québécois sont les seuls Canadiens qui adhèrent au bilinguisme

Le bilinguisme canadien est «un mythe» à l'extérieur du Québec, qui est la seule province à y adhérer. Un sondage Léger réalisé pour La Presse Canadienne illustre de manière éclatante la fracture entre ce que l'on a souvent appelé les deux solitudes lorsqu’on compare les résultats obtenus au Québec à ceux du reste du Canada, et ce, à chacune des ...