Publicité

8 septembre 2020 - 06:00

Rendez-vous musical

Le Festival de Lanaudière de retour en salle pour six concerts en septembre

Par Salle des nouvelles

Impatient de renouer avec son public, le Festival de Lanaudière présente « Notes d'automne », une programmation ambitieuse de six concerts en salle, en plus de prestations extérieures surprise, répartie sur deux week-ends de septembre.

 « Suite au feu vert des autorités pour les rassemblements de 250 personnes, nous voulons envoyer rapidement un signal fort et clair : la musique vit, et elle nous rapproche les uns des autres! Cette première saison d'automne du Festival se veut porteuse d'espoir pour l'ensemble de la communauté », mentionne Renaud Loranger, directeur artistique.

Tous les concerts seront présentés dans l'ambiance unique de la Cathédrale de Joliette, lieu de naissance du Festival de Lanaudière. 250 billets sont disponibles pour chaque concert au prix de 50 $ (taxes et frais de services inclus) à lanaudiere.org.

Programmation des 18, 19 et 20 septembre

Le vendredi 18 septembre à 20h, c'est l'Orchestre Métropolitain sous la direction de Yannick Nézet-Séguin qui donne le coup d'envoi aux retrouvailles tant attendues du Festival avec son public. Entre Barber et Rachmaninov, entre recueillement serein et mélancolie, c'est un concert à l'image de ce Festival d'automne.

Le samedi 19 septembre à 20h, Les Violons du Roy sont dirigés par Mathieu Lussier et explorent quelques-unes des plus belles pages de la musique baroque, de Händel et sa célébrissime Water Music, à Vivaldi, Telemann et certains de leurs concertos pour instruments à vent.

Le dimanche 20 septembre à 20h, un retour attendu du virtuose canadien James Ehnes, qui se produit au Festival pour la première fois depuis 2013. Au programme : un retour aux fondements du langage musical avec les partitas pour violon seul nos 1,2 et 3 de Bach.

Programmation des 25, 26 et 27 septembre

Le vendredi 25 septembre à 20h, le pianiste Marc-André Hamelin dédie au public de Lanaudière son premier concert devant public depuis mars dernier, gravissant les cimes d'Enesco, Medtner, et de l'avant-dernière sonate de Schubert.

Le samedi 26 septembre à 20h, la grande soprano canadienne Adrianne Pieczonka fait ses débuts au Festival, expertement secondée par le pianiste Michael McMahon. Des œuvres de Schubert, Wagner, Poulenc et Strauss sont au programme.

Le dimanche 27 septembre à 20h, c'est l'Orchestre symphonique de Montréal sous la direction du directeur musical de la Canadian Opera Company, Johannes Debus, qui clôt cette célébration automnale. Le public y entendra la « Grande Fugue » de Beethoven, La Nuit transfigurée de Schoenberg, ainsi que les Lieder eines fahrenden Gesellen de Mahler chantés par la jeune mezzo-soprano montréalaise Rihab Chaieb, désormais une habituée du Metropolitan Opera de New York.

Outre les concerts en salle, le Festival propose des performances musicales durant le jour les samedis et dimanches dans les rues et parcs du centre-ville de Joliette, de Saint-Charles-Borromée et de Notre-Dame-des-Prairies. Le premier week-end, le quintette à vent Choros égaiera ces lieux de prestations éclectiques et dynamiques, alors que l'Orchestre symphonique des Jeunes de Joliette prendra la relève au deuxième week-end. Il faut garder l'oreille tendue: les lieux exacts ne seront pas annoncés à l'avance.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.