Publicité

27 août 2020 - 15:00

Éducation

Une rentrée en mode hybride au Cégep régional de Lanaudière

Par Salle des nouvelles

Toute l’équipe du Cégep régional de Lanaudière (CRL) a accueilli ses étudiants (2 270 au Cégep à Joliette, 1 897 au Cégep à L’Assomption et 2 076 au Cégep à Terrebonne) dans les derniers jours, afin de débuter officiellement la session d’automne 2020.

Alors qu’elle s’annonce une fois de plus exceptionnelle en raison du contexte actuel, tout a été mis en œuvre afin d’être le plus rassurant possible et de maintenir le haut niveau de qualité de l’enseignement et des services offerts aux étudiants.

Certains cours en présentiel

La session aura lieu de manière hybride, avec des cours à distance et des cours en présentiel. La direction du cégep s’est assurée de favoriser le plus possible la présence de ses étudiants dans ses établissements, tout en respectant les recommandations de la Direction générale de la santé publique. Ainsi, tous les étudiants du CRL, qu’ils soient inscrits à une formation préuniversitaire ou une formation technique, auront la chance de suivre certains de leurs cours en présentiel cet automne.

À noter qu’une attention spéciale a été portée à l’accueil des étudiants, et encore plus particulièrement à celle des nouveaux qui sont en transition entre le secondaire et le collégial, compte tenu des circonstances. Différentes activités ont eu lieu dans la semaine du 17 août, en mode virtuel et/ou en présentiel, selon les collèges.

Même régime pour les services aux étudiants

Pour ce qui est des services aux étudiants, ils seront eux aussi offerts en mode hybride. Dans certains cas, ils seront offerts à distance (par exemple pour une consultation avec une aide pédagogique ou avec un intervenant social), et dans des cas plus particuliers, ils pourront avoir lieu en personne dans les collèges.

Les services alimentaires seront fermés jusqu’à nouvel ordre, mais les espaces de cafétéria seront ouverts, sous supervision, afin que les étudiants puissent y manger leur propre repas. Les bibliothèques seront également accessibles pour l’emprunt de livres.

Quant aux besoins en matériel, le cégep a communiqué au cours de l’été avec l’ensemble de ses étudiants afin de savoir s’ils avaient tout le matériel nécessaire et requis pour bien réussir leur session. Dans tous les cas, des solutions ont été trouvées pour les outils informatiques et technologiques signalés manquants.

Des consignes et mesures sanitaires appliquées

De nombreuses mesures ont été mises en place pour assurer la sécurité de tous et limiter la propagation de la COVID-19. Toutes les consignes ont déjà été partagées à l’ensemble de la communauté collégiale et un suivi serré sera effectué à et effet dans les semaines à venir.

Le cégep continue de suivre la situation de près et applique toutes les mesures nécessaires recommandées par la Direction générale de la santé publique.

 « La session d’automne s’annonce certes encore une fois sous le signe de l’adaptation et de l’amélioration continue et nous sommes prêts à faire face à différents scénarios. Au cours des derniers mois, tous les membres du personnel ont mis les bouchées doubles et ont travaillé d’arrache-pied afin d’être en mesure d’offrir à nos étudiants, et ce dès la rentrée, un environnement d’études sécuritaire et surtout des plus propices à leur réussite. Je suis vraiment fière du travail accompli par nos employés et je les remercie sincèrement pour tous les efforts déployés », souligne Hélène Bailleu, directrice générale du cégep.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.