Publicité

5 août 2020 - 14:02

Texte commandité

La protection du béton à l’hydrofuge

 

Bien que le béton soit un matériau très solide et résistant, il possède tout de même quelques faiblesses. Par exemple, la porosité du béton permet à l’eau de s’infiltrer si la surface n’est pas protégée. L’eau qui pénètre dans le béton peut contenir des saletés qui se déposeront dans les pores du matériau. Les éléments qui s’infiltrent dans le béton peuvent altérer la composition structurelle du matériau et modifier le taux d’humidité. Si l’humidité de la structure est trop élevée ou basse, des fissures et des problèmes structuraux plus importants peuvent apparaître.

Pour prévenir ce genre de situation, il est essentiel d’appliquer une protection pour béton sur l’ensemble de la construction. La technique la plus utilisée par les entreprises de construction professionnelle est la protection hydrofuge.

Les qualités de la protection hydrofuge

Ce type de protection possède une très bonne résistance à l’eau sans toutefois créer une couche épaisse et apparente sur la surface du béton. Le traitement hydrofuge demeure invisible et ne modifie généralement pas l’apparence physique du béton.

De plus, la protection hydrofuge ne crée pas de pellicule opaque sur le béton. Les particules pulvérisées se déposent dans les pores du matériau. La surface est ainsi complètement scellée et imperméable.

Pour maximiser la protection du béton, les experts en construction recommandent généralement l’utilisation d’un hydrofuge à base de silanes ou de Téflon. Ces produits appliquent des particules plus fines sur la surface que les autres produits hydrofuges. Étant donné que les pores du béton sont plus petits que ceux de plusieurs autres matériaux, les hydrofuges en silanes ou en Téflon imperméabilisent mieux la surface.

La pose de la protection hydrofuge

Idéalement, il faut attendre quelques semaines après le durcissement total du béton pour appliquer la couche de protection hydrofuge. Cette attente permet au béton de se stabiliser dans son environnement et d’atteindre le taux d’humidité idéal. De plus, lorsque la protection hydrofuge est appliquée sur du béton trop frais, elle a tendance à former des taches sur la surface.

Il est également important de ne pas appliquer une couche trop épaisse de protection hydrofuge. Cependant, les particules pulvérisées doivent se trouver sur l’ensemble de la surface. Après avoir appliqué le produit protecteur sur le béton, vous pouvez tester l’étanchéité du matériau en versant un verre d’eau sur la surface. Si le liquide perle et demeure en surface, vous avez appliqué suffisamment de produits. Sinon, ne vous gênez pas pour reprendre le pulvérisateur et étendre une nouvelle couche d’hydrofuge sur la surface. Ce test peut également être utilisé au cours des années pour valider l’état de la protection.

L’entretien d’une protection hydrofuge pour béton

Selon la qualité du produit hydrofuge, l’entretien de la surface en béton sera différent. Les protections de meilleure qualité peuvent être efficaces durant plus de dix ans. Par contre, si vous achetez un produit bas de gamme, vous devrez certainement appliquer une nouvelle couche de protection dans deux ou trois ans.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.